Sénégal: Eclairage / Suspension des activités agricoles sur le site litigieux de Ndingler - Une solution qui n'en est pas une

Le préfet de Mbour Mor Talla Tine a ordonné à travers un arrêté daté d'hier, mardi 4 mai, la suspension des travaux d'exploitation agricole sur le site litigieux de Ndingler. La décision qui porte, selon l'arrêté préfectoral, sur une superficie d'environ 80 hectares et source de discorde entre les populations locales et la Sedima, est motivé par une volonté d'empêcher tout risque de troubles à l'ordre public liés à des menaces d'affrontement entre les populations entre les habitants de Ndingler et les travailleurs de la Sedima.

Le préfet de Dakar, informe à travers l'arrêté que tout manquement à cette disposition est passible de sanctions prévues par les lois et règlements. Mieux, dit-il, le commandant de la Gendarmerie de Mbour est chargé de l'application du présent arrêté qui sera notifié aux intéressés et communiqué partout où besoin sera.

Pour rappel, le différend entre les habitants de Ndingler et le patron de la Sédima a commencé depuis l'année dernière après que les habitants qui exploitent les terres octroyées par l'Etat à la société avicole, ont refusé de céder la surface concernée à l'homme d'affaires Babacar Ngom. La solution trouvée l'année écoulée était de permettre aux habitants de mener leurs travaux champêtres sur les terres de la discorde, le temps de l'hivernage.

Une solution qui n'a fait que différer le problème. Ces derniers jours, les populations et les hommes en service pour l'homme d'affaires se sont affrontés à nouveau. Cette suspension des activités agricoles décidée par l'autorité administrative pourra-t-elle empêcher de futures troubles, étant donné que l'agriculteur reste la principale activité des populations locales ?

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X