Sénégal: Secteurs de l'agriculture et de l'enseignement supérieur - Plus de 11 milliards F Cfa de la Koica pour le financement de 3 projets

Le Ministre de l'Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott, et la Représentante Résidente de la KOICA à Dakar Namson Lee ont procédé hier, mardi 4 mai, à la signature de trois accords de financement. Il s'agit de la 2ème phase du Projet de développement de la chaîne de valeur du riz dans la vallée du fleuve Sénégal, du projet de village pilote SAEMOUL et du projet d'établissement d'un centre de création et d'incubation de start-ups au sein de l'ISEP de Diamnadio. Les financements concernés portent sur une enveloppe financière globale de 21 000 000 dollars US, soit environ 11 413 920 000 FCFA

11 413 920 000 Fcfa, c'est le montant global que la Koica a accordé au Sénégal sous forme de dons pour le financement de 3 projets majeurs. La signature de ces accords entre le Ministre de l'Economie, du plan et de la coopération Amadou Hott et la représentante résidente de la Koica Namson Lee s'est déroulée hier, mardi 4 Mai à Dakar. Il s'agit de la 2ème phase du Projet de développement de la chaîne de valeur du riz dans la vallée du fleuve Sénégal.

La contribution de la KOICA à son financement porte sur un montant de 11 000 000 dollars US, soit 5 978 720 000 F CFA. Selon le Ministre Amadou Hott, son objectif est de contribuer à l'amélioration des revenus agricoles par la construction et la réhabilitation des infrastructures de production et de gestion postrécolte, notamment les rizeries, les magasins de stockage et le centre d'exploitation de services mécanisés. Le deuxième accord porte sur le projet de village pilote SAEMOUL qui porte sur un montant de 2 500 000 dollars US, soit 1 400. 000 000 F CFA et permettra d'améliorer la résilience des résidents, d'accroitre la productivité agricole et de favoriser l'augmentation des revenus des producteurs.

Le troisième accord concerne enfin, le projet d'établissement d'un centre de création et d'incubation de start-ups au sein de l'ISEP de Diamnadio. Il a pour objectif d'autonomiser les jeunes à travers l'entreprenariat, de soutenir les start-ups par le biais de programmes d'incubation et d'un makerspace. La contribution de la KOICA au financement s'élève à 7 500 000 dollars US, soit 4 076 400 000 F CFA.

La représentante résidente de la Koica Namson Lee estime, pour sa part, que ces projets seront d'une grande utilité au Gouvernement du Sénégal dans la mise en œuvre du Plan Sénégal Emergent (PSE). « Nous espérons que ces projets contribueront au renforcement des secteurs agricoles et de l'Enseignement supérieur, par le renforcement des capacités des acteurs, en vue de réduire le chômage et en créant des emplois décents pour les femmes et les jeunes », soutient-elle.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X