Sénégal: Port mineralier de Bargny Sendou - L'infrastructure livrée en mars 2022

Après la pose de la première pierre en novembre 2017, la fin des travaux du port de Bargny Sendou est prévue en mars 2022. La première partie sera livrée en décembre 2012. Le ministre des Pêches et de l'économie maritime a visité les chantiers hier, mardi.

L e port minéralier de Bargny Sendou sera livré en mars de l'année prochaine, c'est ce qu'a confié Dame Diané, en marge de la visite du ministre des Pêches et de l'économie maritime sur le site du chantier. Le premier terminal sera livré en 31 décembre tandis que le second et la fin des travaux sont attendus en fin mars 2022.

Le président directeur général de la société concessionnaire du Port de Bargny Sendou a guidé la visite qui a conduit le ministre de tutelle sur le site des trois pôles qui forment ce port et dont les travaux ont été démarrés en novembre 2017. La visite a permis de voir les premières infrastructures qui sont sorties de terres. Celles-ci sont composées d'un bâtiment administratif dont les grosses œuvres ont été achevées, d'une jetée de 1500 mètres et de plusieurs silos réservés aux céréales et d'une douzaine cuves d'une capacité de 30000 et de 10000 mètres cubes pour les hydrocarbures.

D'autres cuves et silos sont encore en cours de réalisation. Mais au préalable, un certain nombre de contraintes doivent être levées. Il s'agit entre autres des problèmes d'approvisionnement en eau et en électricité et du dossier des indemnisations. « Il y a plusieurs contraintes comme les éléments d'approvisionnement d'eau, l'électricité qui est en phase d'être résolue. C'est aussi quelques soucis au niveau foncier qu'il faut régler. S'assurer que ceux qui devaient être indemnisés l'ont été et convenablement. Et s'il reste encore des soucis, voir avec les autorités locales, voir avec le promoteur et aussi avec les populations pour convaincre autant que possible et faire respecter les différents droits qui sont attachés à cela. Nous allons regarder cela avec les différents techniciens et je crois qui si on pose la question sérieusement, on trouve des solutions» a reconnu Alioune Ndoye.

C'est d'ailleurs pour évacuer ces obstacles que la visite de chantier, en compagnie des autres acteurs concernés, a été organisée afin de pouvoir définir une démarche concertée. Cependant, Alioune Ndoye a salué l'état d'avancement des travaux et affiché son optimisme quant à leur finition dans les délais. «Le plus important, c'est cette jetée qui est aujourd'hui terminée et qui constitue le gros des investissements. Quand on vient là, on se rend compte du niveau d'évolution de ces travaux. Nous avons visité pour les différents concessionnaires qu'il y aura au niveau du site et qui ont en charge certains de leurs investissements, on a vu que ça avance bien. Logiquement, on a espoir si on lève par contre certaines contraintes», a-t-il relevé.

Avec ce projet, le gouvernement du Sénégal ambitionne de réaliser un hub portuaire en association avec le port de Ndayane. Le Sénégal compte ainsi améliorer ses capacités de stockage et se projeter dans l'ère de la production de son gaz : « on aura des capacités que vous ne trouvez pas en Afrique de l'ouest et ça, c'est important. Ça va être un élément qui va booster pour tout ce qui est céréales, phosphates, hydrocarbures et tout ce qui concernera le gaz. Nous sommes censés être un pays producteur de gaz sous peu et donc avoir les capacités nécessaires de stockage de ce gaz ici est important », s'est réjoui le ministre.

Le port de Bargny est un projet dont le coût de l'investissement est estimé à 520 millions de dollars soient 290 milliards de francs Cfa. Le port occupe une superficie de 483 hectares et fait travailler beaucoup d'entreprises sénégalaises. « On est heureux de savoir que ce sont des Sénégalais qui assurent le contrôle technique sur cet ouvrage qui n'est quand même pas n'importe lequel. Les grands silos qui sont là demandent une certaine technicité et sont réalisés par des entreprises sénégalaises. Cela renvoie à cette expertise sénégalaise qui se fortifie et à la création d'emplois en phase de construction. Et également, demain en phase d'exploitation sachant que forcement, cela doit bénéficier prioritairement aux enfants de la région et des environs » a dit Alioune Ndoye.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X