Algérie: Ramadhan à Ouargla - Le gaspillage alimentaire s'oppose à l'esprit du jeûne

Ouargla — Le gaspillage alimentaire prend durant le ramadhan des proportions alarmantes dans la wilaya de Ouargla, suscitant de vives inquiétudes sur ce phénomène qui va à l'encontre de l'esprit de ce mois, devant être à l'origine dédié à un retour aux valeurs essentielles, a relevé un Imam de la région.

A chaque avènement de ce mois sacré, de nombreuses familles s'efforcent de garnir leurs tables de mets aussi riches que variés, basculant parfois dans l'excès qui conduit au gaspillage. Des plats, des baguettes de pain, des boissons, et divers autres produits laitiers, sont l'essentiel des aliments qui se retrouvent ainsi dans les poubelles, bien qu'ayant couté pour la plupart cher.

Expliquant que la profusion de nourriture entraîne un important gaspillage, il a rappelé qu'"en Islam, les excès sont interdits toute l'année et plus encore durant le ramadan".

Approchés par l'APS, de nombreux pères de familles de la ville de Ouargla ont dénoncé pour leur part ce phénomène va à l'encontre des préceptes de la religion qui interdit le gaspillage, particulièrement en ce mois de ramadhan.

Mohamed, un jeune fonctionnaire, a quant à lui condamné l'accroissement du phénomène de gaspillage qui pèsent lourdement sur la bourse des familles, particulièrement en ce mois de miséricorde.

Lutter contre le gaspillage

Pour lutter contre ce phénomène, des femmes aux foyers s'emploient à sensibiliser leur entourage. Voisins, amis et famille sont ainsi invités à rationaliser les dépenses et achats en se procurant uniquement les produits nécessaires réduisant considérablement les dépenses tout autant que le gaspillage.

Conserver les restes de nourriture et partager les plats avec la famille et les voisins, sont autant de suggestions avancées par Mme Intissar, infirmière à l'établissement mère-enfant d'Ouargla, qui n'hésite pas et ses collègues à emballer les restes alimentaires qu'elles remettent aux nécessiteux et sans abris.

Pour Bellakram, la hausse des prix des denrées alimentaires a fait plier de nombreux parents et les a incité à rationaliser la facture de consommation.Dans ce sillage, des commerçants détaillants des légumes et fruits, dont certains produits ont connu une flambée, sont appelés à collecter les invendus pour être acheminés aux nécessiteux.

Dans l'objectif de cibler le plus grand nombre de consommateurs, l'Organisation algérienne de la protection du consommateur a lancé, en prévision de ce mois de ramadhan, une vaste campagne de lutte contre le gaspillage appelant les citoyens, via les réseaux sociaux, à renoncer aux surplus d'achats et d'éviter les courses quotidiennes.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X