Maroc: L'amandier, une filière à fort potentiel dans la province d'Azilal

Azilal — La filière de l'amandier occupe une grande place dans la production agricole de la province d'Azilal avec une superficie d'environ 12.650 hectares d'amandiers plantés dans la province et une production annuelle de 2.024 tonnes.

En effet, depuis le lancement du Plan Maroc Vert, d'importants efforts ont été déployés dans le cadre des programmes de diversification des cultures piloté par la direction provinciale de l'Agriculture à Azilal, des efforts qui ont augmenté la superficie plantée de cette espèce fruitière de 8.000 hectares en 2005 à 12.650 Ha en 2021.

Cette filière joue un rôle de premier plan dans le développement socio-économique local de la province d'autant plus que nombre de coopératives de la province recourent à l'amandier pour la confection des crèmes et certains produits naturels, ce qui est de nature à revigorer l'économie locale mais aussi à permettre aux femmes des zones montagneuses de la province d'Azilal de commercialiser des produits d'amande et dérivés et de participer à la réduction de la pauvreté.

Toutefois, la production de l'amandier au niveau de la province d'Azilal est dominée par les petites exploitations de moins de 1 ha qui représentent 80% des exploitations d'amandiers, alors que l'amandier occupe le deuxième rang dans le classement des arbres fruitiers les plus plantés au Maroc après l'olivier.

L'amandier constitue de ce fait une filière à fort potentiel dans la province d'Azilal qui a vu la plantation d'environ 3.080 hectares d'amandiers dans le cadre du Plan Maroc Vert et du Programme de développement rural des zones de montagnes, et la création d'une unité de valorisation des amandes au niveau de la commune rurale de Tamda Noumercid.

Il est à noter que la direction provinciale de l'Agriculture entend programmer la plantation de 4.450 hectares supplémentaires dans le cadre de la Stratégie "Génération Green 2020-2030" en plus de la programmation de nombreux projets liés à la valorisation des produits, notamment en encourageant les producteurs à adopter la culture de l'amande biologique, surtout que les conditions pédoclimatiques de la région y sont largement favorables.

Dans une déclaration à la MAP, Ghizlane Boujalla, ingénieur agronome à la direction provinciale de l'Agriculture d'Azilal a affirmé que cette culture connait une grande importance au niveau de la province et permet la création de milliers de journées de travail lors de la saison de la récolte, relevant que la superficie plantée au niveau de la région avoisine les 12.650 hectares d'amandiers alors que la production dépasse les 2.000 tonnes.

Par ailleurs, la culture de l'amandier a vu récemment le lancement de plusieurs unités de concassage et de valorisation des amandes pour la promotion de cette filière qui connait toujours un retard en raison de la structure traditionnelle et informelle de ce secteur.

Riche en magnésium, vitamines, fibres et antioxydants, l'amande est un fruit très bénéfique pour la santé cardiovasculaire et est connue pour ses bienfaits miraculeux sur la santé humaine.

L'amande est aussi utilisée dans la fabrication de crèmes anti âge et de cosmétiques à partir de l'huile d'amande réputée pour ses vertus fortifiantes pour la peau et les cheveux.

La région Béni Mellal-Khénifra est par excellence une région agricole, disposant d'une superficie agricole d'environ 1 million d'hectares et d'une superficie irriguée de 200.000 ha, soit 14% de la superficie irriguée nationale.

Le secteur agricole contribue à hauteur de 18,6% au PIB régional grâce notamment à une production agricole abondante et variée.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X