Maroc: Principaux points des études relatives au développement du cannabis

Rabat — Voici les principaux points des études de faisabilité relatives au développement du cannabis, élaborées par le ministère de l'Intérieur et dont la synthèse a été présentée mardi devant la Commission de l'Intérieur, des collectivités territoriales et de la politique de la ville à la Chambre des représentants:

- Le nombre d'habitants concernés par la culture illégale du cannabis au Maroc est estimé à 400.000 personnes, soit près de 60.000 familles.

- Les revenus agricoles totaux annuels sont passés d'environ 500 millions d'euros au début des années 2000 à près de 325 millions d'euros aujourd'hui, contre un chiffre d'affaires consolidé en Europe, qui est passé d'environ 12 milliards à près de 10,8 milliards d'euros.

- Activité destructrice de l'environnement: l'exploitation excessive des terres agricoles, due à l'abandon de la rotation culturale, l'épuisement des eaux souterraines -sachant que cette région connaît la plus grande quantité de pluies au niveau national- et l'usage excessif d'engrais qui pollue les eaux souterraines ainsi que la déforestation (le couvert forestier détruit est estimé à 1000 hectares par an).

- Les prévisions 2028 du marché du cannabis légalisé: le taux de croissance annuel du marché médical mondial est de 30% et le taux de croissance annuel du marché médical européen est de 60%. Le marché médical européen représentera environ 60% du marché médical mondial.

- Le revenu net annuel du cannabis à usage médical pourrait avoisiner les 110.000 dirhams par hectare, soit une amélioration d'environ 40% par rapport aux recettes actuelles, le tout dans le cadre de pratiques respectant les normes de l'agriculture durable.

- Concernant les marchés d'exportation, le document met l'accent sur les perspectives en direction de l'Europe à l'horizon de 2028, selon deux hypothèses. La première cible 10 % du marché du cannabis médical (4,2 milliards dollars sur un total de 42 et représente un revenu agricole annuel d'environ 420 millions de dollars).

- La seconde hypothèse concerne 15% du marché du cannabis médical ciblé, soit 6,3 milliards de dollars et des revenus agricoles de 630 millions de dollars, ce qui permettra de dépasser le volume des revenus agricoles totaux actuels (environ 400 millions de dollars par an), d'autant plus que ces revenus prévus ne tiennent pas compte des revenus de la culture et de la transformation du cannabis à des fins industrielles.

- Côté législation, les marchés prioritaires pour le cannabis médical marocain sont l'Espagne, les Pays-Bas, le Royaume-Uni et l'Allemagne, avec des prévisions de 25 milliards de dollars/an à l'horizon 2028.

- La prise en compte du potentiel des marchés français et italien renforcera le volume du marché potentiel de 17 milliards de dollars, pour atteindre 42 milliards.

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X