Mali: Les circonstances de l'enlèvement du journaliste français Olivier Dubois

Le journaliste français Olivier Dubois

Dans une vidéo publiée ce mercredi 5 mai sur les réseaux sociaux, le journaliste français Olivier Dubois affirme être l'otage des jihadistes du Groupe de soutien à l'Islam et aux musulmans. Comment s'est-il retrouvé là-bas ? Qui sont ses ravisseurs ? Comment le rapt a eu lieu ? RFI revient sur les derniers instants avant l'enlèvement.

Avant son arrivée le 8 avril à Gao, le journaliste français, Olivier Dubois avait, via un intermédiaire, échangé des lettres avec un supposé chef jihadiste qui l'attendait. Dans les missives que notre correspondant à Bamako a pu consulter, il s'agissait d'un reportage.

À son arrivée à Gao, le même intermédiaire, du nom de Souleymane, l'accueille à l'aéroport. Les affaires du journaliste déposées à l'hôtel, il part au lieu du rendez-vous avec le chef jihadiste à l'intérieur de la ville de Gao. Comme convenu, il est sans son matériel de travail, ses futurs ravisseurs craignant d'être suivis.

Olivier Dubois a eu le temps de dire à Souleymane : « Si dans 45 minutes, tu n'as pas de mes nouvelles, il faut prévenir ma famille et Barkane ». Une semaine après sa disparition, l'inquiétude s'installe. Souleymane, l'organisateur du voyage, confie à RFI : « Je suis inquiet, Olivier a été sûrement enlevé ». L'intéressé confirme lui-même l'information dans une vidéo en précisant qu'il est entre les mains du GSIM, le Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (ou JNIM).

Quant à Souleymane, l'intermédiaire, il est entre les mains des enquêteurs.

Il devait rencontrer un cadre d'un mouvement terroriste

Boubacar Sidiki Haïdara, ex-confrère d'Olivier Dubois au Journal du Mali

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X