Centrafrique: Simplice Mathieu Sarandji élu président de l'Assemblée nationale

En République centrafricaine, Simplice Mathieu Sarandji a été élu ce mercredi 5 mai président de l'Assemblée nationale avec 69 voix sur 87. Il devient ainsi et pour les cinq prochaines années le second personnage de l'État dans l'ordre protocolaire.

En raison du contexte sécuritaire, seuls 90 députés sur un total de 140 avaient pu être élus à l'issue du scrutin législatif dont le premier tour avait été fortement perturbé le 27 décembre dernier. Malgré les débats la Cour constitutionnelle a tranché : le quorum est atteint et la nouvelle Assemblée semble donner l'avantage au parti au pouvoir.

À l'issue des tractations, la plupart des députés élus sous l'étiquette « indépendants » se sont finalement ralliés à la candidature de Simplice Mathieu Sarandji, « SMS » en abrégé.

Ce géographe de formation, passé par l'université française, est âgé de 66 ans. De retour au pays après une évacuation sanitaire, son état de santé suscite encore des interrogations.

Ancien Premier ministre de 2016 à 2019, poussé à la démission par les accords de Khartoum, puis nommé conseillé spécial à la présidence.

Il est l'actuel secrétaire exécutif du Mouvement Cœurs Unis, le parti du président Touadéra, dont il fut également le directeur de campagne.

Il est l'un des plus proches collaborateurs du chef de l'État.

Arrivé second avec 17 voix, l'opposant Martin Ziguélé dénonce un « accaparement de l'espace politique par le parti au pouvoir ».

Ce jeudi 6 mai, les députés procéderont à l'élection du nouveau Bureau de l'Assemblée nationale. 50 sièges restent encore à pourvoir, lors de nouvelles élections partielles prévues le 23 mai prochain.

Reportage: élection président de l'Assemblée nationale

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X