Tunisie: La Tunisie "invité d'honneur" à la 1ère édition du Festival d'Alexandrie du film francophone

Tunis — La Tunisie sera le pays "invité d'honneur" de la première édition du Festival Festival d'Alexandrie du film francophone (Alexandria Francophone film festival, FAFF) qui aura lieu du 18 au 23 juin 2021 dans la ville égyptienne d'Alexandrie.

Selon le site du festival, ce nouveau rendez-vous du cinéma francophone se tient dans le cadre de la célébration de l'année de la culture tuniso- égyptienne. Cet évènement qui se poursuivra, en 2021 et 2022, entre la Tunisie et l'Egypte a été annoncé au cours de la visite du président de la république, Kaïs Saïed, en Egypte, à l'invitation de son homologue égyptien Abdelfattah Al-Sissi.

Selon la même source, les préparatifs sont en cours pour la tenue de cet événement en coordination avec la partie tunisienne représentée par le Centre national du Cinéma et de l'Image (CNCI). Le festival annonce que la Tunisienne Insaf Wahiba, académicienne et spécialiste dans le secteur du cinéma, est désignée en tant que coordinatrice pour le programme dédié au pays hôte.

Les professionnels du film peuvent soumettre leurs candidatures sur le site du festival à l'adresse suivante : http://www.ffalexandrie.com

Cette édition inaugurale qu'abritera la Bibliothèque d'Alexandrie sera présidée par le grand acteur égyptien Samir Sabry avec le critique Mohamed Atef à la Direction artistique. Le comité d'organisation dirigé par le grand écrivain Mohamed Salmawy est composé d'imminentes personnalités du secteur du cinéma et de la critique en Egypte.

Le cinéma francophone sera au cœur du festival qu'organise la Fondation des arts de la culture et des médias en partenariat avec l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Sa tenue coïncide avec la célébration du 50ème anniversaire de la Francophonie qu'abritera l'Ile de Djerba, les 20 et 21 novembre prochain.

Cette première édition devant avoir lieu en juin 2020 a été reportée en raison de la conjoncture sanitaire dans le monde.

Selon plusieurs médias arabes, le directeur artistique du festival a annoncé que plus de 45 films seront sélectionnés dont la plupart sont des coproductions entre les pays de l'espace francophone.

Trois compétitions sont prévues pour les films de fiction, les documentaires et les courts métrages en plus de la présentation de films dans la sélection hors compétition et une programmation parallèle. Des œuvres cultes du cinéma égyptien et francophone seront diffusées en plus des hommages et autres évènements inédits.

Des trophées seront attribués aux lauréats dans les différentes catégories, pour le meilleur film de fiction, le meilleur film de fiction arabe, le meilleur acteur et la meilleure actrice.

En plus des projections, plusieurs manifestations sont au menu en plus de nouvelles initiatives pour promouvoir le partenariat tuniso-égyptien dans le secteur du cinéma.

Le programme général sera en harmonie avec les objectifs du Festival Francophone d'Alexandrie. Ce dernier est « destiné à enrichir le mouvement artistique, cinématographique et touristique et à renforcer les relations entre les cinéastes égyptiens et leurs homologues des pays francophones ».

Toujours selon le site du festival, le choix d'Alexandrie pour abriter cette manifestation d'envergure francophone revient au passé de cette cité côtière connue comme une ville francophone qui abrite la célèbre « Bibliotheca Alexandrina ».

L'Alexandrie est aussi présentée comme étant la deuxième ville au monde à organiser une projection de film, en juin 1897.

Faty

A La Une: Tunisie

Plus de: Tunis Afrique Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X