Sénégal: Postes frontaliers - Le PUMA engagé dans un programme de construction de 189 infrastructures de sécurité

Keur Alassane Diallo — Le Programme d'urgence de modernisation des axes et territoires frontaliers (PUMA) est engagé dans la construction de 189 infrastructures de sécurité destinées à "renforcer la surveillance des frontières", a indiqué, mercredi à Keur Alassane Diallo (Fatick), son Coordonateur national, Moussa Sow.

Ces infrastrucutres visent à "améliorer les conditions de travail de nos forces de défense et de sécurité qui œuvrent inlassablement à la sécurisation de nos frontières, dans des conditions souvent difficiles", a expliqué M. Sow.

Il s'exprimait au cours de la cérémonie de pose de la première pierre du poste frontalier mixte (police-douane) de Keur Alassane Diallo, village frontalier à la Gambie et situé dans la commune de Keur Samba Guèye (département de Foundiougne).

"D'un coût de 70 millions de francs CFA , ce poste, a-t-il expliqué, va améliorer sensiblement la sécurité des personnes et des biens à travers le renforcement du contrôle et la lutte contre la fraude ainsi que les trafics de toutes sortes".

Situé à quelques encablures de la Gambie, le village de Keur Alassane Diallo, "a été pendant longtemps un point de passage

important compte tenu de sa position stratégique et de la densité du trafic dans cette localité", a-t-il dit.

Selon lui, "ce poste mixte sera composé de bureaux au rez-de-chaussée et de logements à l'étage et va abriter les services de la Police des frontières et ceux des Douanes".

La cérémonie a enregistré une forte mobilisation des populations locales, d'élus locaux et de ressortissants gambiens.

"Dans le cadre de réalisation des 189 infrastructures de sécurité, la coordination nationale, a-t-il signalé, a déjà démarré les travaux de construction de certains infrastructures".

"C'est le cas du poste frontalier mixte de Démeth, de la brigade de gendarmerie de Niaguiss (Oussouye) et ceux relatifs au poste frontalier de Pata", a-t-il cité en présence du gouverneur de la région de Fatick, Seynabou Guèye, et de hauts responsables des forces de sécurité et de défense.

Selon lui, "d'autres infrastructures, comme la sous-préfecture de cas-cas et la caserne des sapeurs-pompiers de Goudomp vont également démarrer incessamment".

Il a rappelé la réhabilitation, en 2020, des logements de deux sous-préfets dans le département de Podor.

Moussa Sow a également cité la dotation en équipements de bureaux de sécurité et de moyens roulants à cinquante-deux services déconcentrés et à ceux de la sécurité.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X