Cote d'Ivoire: Accident sur l'axe Katiola-Niakara - Myss Belmonde Dogo apporte la compassion de l'Etat aux blessés et aux familles éplorées

La ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo, a rendu visite le mardi 4 mai 2021, aux blessés et aux parents des personnes décédées, suite à l'accident survenu le dimanche 2 mai sur l'axe Katiola-Niakara, dans la région du Hambol. Elle y était pour leur apporter le réconfort du gouvernement et notamment, une assistance aux blessés.

Ainsi, du Centre hospitalier universitaire (Chu) de Bouaké en passant par le Centre hospitalier régional (Chr) de Katiola, Myss Belmonde Dogo s'est imprégnée de l'état de santé des blessés qui y sont toujours internés pour des soins.

Elle a marqué une escale à Fronan où elle a échangé avec des familles éplorées. L'émissaire du gouvernement leur a fait comprendre que le Chef de l'Etat, Alassane Ouattara, et le gouvernement se tiennent à leurs côtés durant ces moments difficiles.

« Nous avons appris la douloureuse nouvelle. Le gouvernement ne pouvait pas rester à Abidjan sans envoyer la ministre de la Solidarité pour vous dire "Yako" », a-t-elle indiqué. Avant d'ajouter : « Je sais aussi que vous avez la foi, c'est Dieu qui décide du temps de vie de chacun sur terre. Soyez courageux ».

La ministre de la Solidarité et de la Lutte contre la pauvreté a, au nom du gouvernement, décidé de prendre en charge les frais de conservations des dix (10) corps encore à la morgue, afin que les familles puissent ensuite procéder à leur inhumation. Elle a également apporté un appui financier pour les soins des blessés et pour l'organisation des obsèques des personnes décédées.

Le bilan de ce drame s'est établi in fine à 23 morts. Dix-huit morts avaient été annoncés, dès les premières heures qui ont suivi l'accident qui impliquait un motocycliste, un minicar et un camion.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X