Angola: MASFAMU pari sur l'inclusion des sages-femmes traditionnelles

Luanda — Le Ministère de l'Action Sociale, de la Famille et de la Promotion de la Femme (MASFAMU, sigle en portugais) a considéré, mardi, cruciale la promotion, la valorisation et l'inclusion sociale des sages-femmes traditionnelles dans la mosaïque socioculturelle angolaise.

Dans un message dans le cadre de la Journée internationale des sages-femmes, MASFAMU souligne l'importance de la figure de la sage-femme traditionnelle dans la sauvegarde des soins maternels et infantiles dans les zones rurales et la promotion du développement humain et de la citoyenneté dans les communautés rurales.

Selon le département ministériel, la sage-femme traditionnelle joue un rôle prédominant dans la vie des familles en tant que prestataires de services de santé reproductive, mettant l'accent sur la promotion des consultations prénatales et l'orientation vers l'accouchement institutionnel, dans le contexte émotionnel et socioculturel des familles contribuant à la réduction de la mortalité maternelle et infantile.

Les données disponibles indiquent, dans le pays, un taux de fécondité de 5,7%, dont 5,2% en milieu urbain et 6,5% en milieu rural.

Pour marquer la journée des sages-femmes, mercredi, le MASFAMU a programmé, à Cabinda et Luanda, des séminaires de formation pour les sages-femmes traditionnelles, comme une contribution à la promotion de la santé maternelle et infantile et de la citoyenneté.

Des sujets liés à l'hygiène menstruelle, aux soins primaires de la santé, à l'importance de la femme sage traditionnelle dans la communauté et dans le système de santé, à l'assistance à l'accouchement, à l'impact du Covid-19 sur les femmes, ainsi qu'à l'importance de l'enregistrement de la naissance, seront abordés durant les séminaires.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X