Angola: Recredit récupère plus de 7 milliards de kwanzas

Luanda — Recredit - Gestão de Activos S.A a récupéré, au cours des 12 derniers mois, 7,8 milliards de Kwanzas, sur un total de 182,7 milliards de Kwanzas de créances douteuses de la Banque d'épargne et de crédit (BPC, sigle en portugais).

Le Comité de stratégie et de suivi (CEM) s'est réuni mercredi, lors de sa 1ère session, présidée par la ministre des Finances, Vera Daves. Les résultats opérationnels de 2020 jusqu'au premier trimestre de cette année ont été présentés au cours de cette réunion qui a également approuvé le règlement du comité de stratégie.

Le président du Conseil d'administration de la BPC, Valter Barros, qui a annoncé ce fait ce mercredi, a jugé la période sous analyse difficile, en raison des effets négatifs de la pandémie de Covid-19 dans le pays.

«Nous considérons que cette valeur, 7,8 milliards de kwanzas, reste conforme aux objectifs fixés par Recredit, mais nous savons que 2020 a été difficile, avec de nombreuses incertitudes économiques résultant de la pandémie qui sévit dans le pays et le monde», a-t-il souligné.

Concernant les perspectives pour l'année en cours, il a déclaré que l'objectif de Recredit était le recouvrement de 19 milliards de Kwanzas, dans le but d'obtenir le maximum du montant fourni par la BPC et de restituer l'argent au Trésor national.

Concernant le bilan de la réunion, il a déclaré que le règlement du comité stratégique et la limite de négociation de cette entité avec les débiteurs avaient été approuvés.

Il a ajouté que certains processus de crédit avaient également été examinés, qui, dans l'activité de Recredit, avaient déjà été négociés avec les clients et n'avaient pas été approuvés par le comité stratégique.

Selon Valter Barros, lorsque Recredit ne parvient pas à un accord avec un client, le processus est soumis au service du contentieux pour les procédures appropriées, aboutissant à un procès.

La mission de Recredit est d'acquérir, de récupérer, de restructurer et de revitaliser des actifs, notamment les prêts BPC, afin de valoriser le système financier national.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X