Madagascar: Exposition - Clémentine Candela raconte en peinture ses «Nouveaux Contes»

Une immersion assez inédite au cœur du folklore malgache à travers la vision ou la réinterprétation d'une artiste des contes propre à notre culture. C'est ce que Clémentine Candela nous invite à découvrir.

PROMESSES d'envoutement et d'émerveillement. Une exposition inédite nous invite à renouer avec la vie artistique qui régit cet antre de l'art contemporain qu'est la Teinturerie Ampasanimalo. Une grande épopée picturale en perspectives donc, le tout sublimé par le talent d'une artiste peintre qui subjugue, l'exposition « Angano vaovao » ou « Nouveaux contes » sublimera ainsi les lieux du 14 mai au 10 juin.

Clémentine Candela sera cette artiste que l'on aura le plaisir d'y découvrir à travers ses œuvres, qui arborent fièrement une certaine forme de métissage culturelle qui semble scander dans sa majorité les splendeurs du continent africain. Comme l'indique son intitulé, « Angano vaovao » par Clémentine Candela tend ainsi à nous raconter une histoire portée par ce style propre à l'artiste qu'elle est. Se plaisant continuellement à faire le lien entre l'imaginaire et les symboliques, ses œuvres hautes en couleurs transcendent en un regard tout comme elles nous suscitent diverses interrogations. Imprégnée et influencée dès son plus jeune âge par les cultures malgaches et mahoraises, les œuvres de Clémentine Candela sont le fruit de multiples influences culturelles qui s'interprètent d'elles-mêmes.

Les illustrations de Clémentine Candela s'illustrent ainsi brillamment à travers la thématique de cette exposition qu'elle nous propose. « Angano vaovao » ou « Nouveaux contes » nous embarque dans l'imaginaire de l'artiste qui nous narre à travers une série de fresques des bribes d'histoires.

Des figures totémiques

Fort d'un style bien à elle, elle retranscrit avec des figures dites totémiques les personnages ou le sujet même de ses tableaux. « Avec cette exposition, on propose un voyage inédit, durant lequel les frontières quelles qu'elles soient n'existent plus. Les pistes sont brouillées, les formes se mélangent pour faire naître un univers nouveau. Que dans cette lumière un nouveau dialogue pourra s'ouvrir à travers ces illustrations » décri-t-elle.

D'autant plus que les œuvres de Clémentine Candela peuvent aussi nous rappeler les fameuses illustrations de l'œuvre cinématographique incontournable du réalisateur Michel Ocelot intitulé « Kirikou et la Sorcière » sorti en 1998. Ce qui colle encore plus à la thématique de cette exposition qui sont les « Nouveaux contes», tant l'histoire de ce film a elle aussi marqué toute une génération. À découvrir de long en large donc, cette exposition qui nous invite à retrouver la Teinturerie Ampasanimalo promet aussi de nous subjuguer par sa poésie.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X