Madagascar: Education - Les cours reprennent

La reprise des cours dans les classes d'examen de la capitale s'est bien passée. Un comité de vigilance y est, en principe, créé.

Les élèves en classe d'examen ont repris les cours, hier. Une reprise qui semble bien accueillie par les parents et les élèves. Pour les écoles privées, ce premier jour a été encourageant pour la suite. « Le taux de présence est en hausse pour les élèves en classe de 7e . C'est un peu étonnant car étant donné le contexte sanitaire, les parents n'ont pas caché leur inquiétude. Nous avons plus de vingt-quatre élèves dans cette classe. Ils sont tous présents », explique Zoly Andriamamonjisoa, directrice de l'école privée La fontaine bleue.

La division des élèves en deux groupes a été effectuée dans cette école privée. « Nous avons adopté les cours alternés. Le premier groupe d'élèves passe dans la matinée et l'autre groupe arrive l'après-midi. Les cours dispensés la matinée et l'après midi seront les mêmes. Les parents ont bien accueilli cette décision », enchaîne-t-elle.

Pour cette école privée et de niveau primaire, les classes intermédiaires récupèrent les devoirs pour chaque semaine. « Depuis l'annonce faite par le président, 50 % des parents sont venus récupérer des cahiers, les leçons et les devoirs », indique-t-elle. Pour l'école primaire publique d'Ampasanimalo, les élèves de la classe de 7e ont repris les cours avec la matière sciences naturelles pour la matinée. « Nous n'avons enregistré aucune absence. Par rapport au protocole sanitaire, nous avons installé deux systèmes de lavage des mains pour que les élèves puissent se laver les mains fréquemment », indique Giovanni, un enseignant.

En pleine préparation

Pour les élèves de la classe de 7e , le programme est quasiment achevé. « Malgré les interruptions, seuls 10% des programmes n'ont pas été achevés. Dans deux semaines, on pourrait entrer dans la période de révisions», poursuit l'enseignant.

Les écoles catholiques, quant à elles, sont en pleine préparation de cette reprise dans le respect des conditions sanitaires. « Les mesures qui nous ont été indiquées ont été claires. C'est la base de toute reprise. La mise en place d'un comité de vigilance est primordiale pour pouvoir rassurer les parents et les élèves face à cette période d'urgence sanitaire », explique le Père Jules Ranaivoson, directeur national des écoles catholiques (DINEC).

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X