Madagascar: Anjozorobe - Un mineur parmi les kidnappeurs arrêtés

Suite aux alertes au kidnapping à Anjozorobe, treize ravisseurs dont un garçon de 13 ans ont été capturés par la gendarmerie. Ils ont été amenés à la capitale pour être enquêtés.

Joli coup de filet. Alertés à cause de la recrudescence de kidnapping à Anjozorobe, les gendarmes ont piégé quatorze principaux suspects.

Les personnes seraient des ravisseurs et leurs complices, selon les informations communiquées par la gendarmerie nationale, hier. Deux femmes et un garçon âgé d'à peine 13 ans comptent parmi le groupe criminel.

« Le mineur travaille étroitement avec le célèbre Del Kely, le baron du kidnapping dans le Betsiboka et maintenant dans le district d'Anjozorobe. Il est un protagoniste, un homme du terrain qui participe directement aux rapts. », explique la gendarmerie.

L'arrestation massive se rapporte aux deux derniers enlèvements survenus à Amparatanjona, le 27 avril, et à Ambohimiarina Betatao, lundi dernier. Au total, neuf villageois dont deux enfants ont été ravis. Quatre ont pu se libérer au cours de deux accrochages survenus au début de cette semaine. Les cinq autres sont toujours entre les griffes des scélérats. Ces derniers réclament sans cesse une rançon à la famille de leurs otages.

Accrochages

« Les kidnappeurs ciblent surtout des gens aisés. Les derniers prisonniers ont une famille qui vit à Antananarivo et c'est pour cela que la bande les a enlevés. » raconte le député d'Anjozorobe Mbelo Ndriamanampy Jean Germain Odon.

L'élu reconnait que son district devient actuellement une zone rouge en termes d'insécurité, en particulier de kidnapping. « Des opérations devraient être menées en même temps à Tsaratanàna, à Anjozorobe et à Alaotra-Mangoro pour encercler et prendre en chasse les malfaiteurs. », ajoute-t-il.

« En effet, une opération militaire a été menée à Anjozorobe depuis le mois d'octobre 2020. » souligne la gendarmerie.

La course-poursuite visant à capturer les ravisseurs en cavale continue. Leurs quatorze coauteurs seront traduits au parquet d'Antananarivo dès que leur enquête est clôturée.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X