Angola: La ferme Filomena investit 3 millions de dollars US dans la construction d'un abattoir

Caxito (Angola) — Trois millions de dollars américains sont investis dans le ferme Filomena, située à Panguila, dans la province de Bengo, pour construire un abattoir ayant la capacité d'abattre un million de poulets par jour.

La construction de l'abattoir, qui devrait commencer à fonctionner en juin, fait partie du projet global de la ferme, estimé à environ 50 millions de dollars américains, qui vise à étendre ses activités.

Pour le moment, la ferme dispose de 12 nefs avec un total de un million 200 mille poulets, a déclaré mardi, à la presse, le directeur exécutif, Abbas Nasrallah.

Les projets comprennent également la construction de deux autres pavillons (passant de 12 à 14 nefs), d'une capacité de 85 000 poulets chacun et la transformation des œufs en mayonnaise.

Il comprend également une usine d'aliments pour animaux d'une capacité de production de 500 tonnes / jour, contre 150 tonnes / jour actuellement.

"Avec le démarrage de l'abattoir et d'une unité d'engrais organiques, le projet créera 90 nouveaux emplois", a-t-il ajouté.

Dans le cadre du programme d'appui à la production, diversification des exportations et remplacement des importations (Prodesi), la ferme a demandé un financement d'environ 5 milliards de kwanzas, ce qui permettra une augmentation de la production d'œufs et la conclusion de projets en cours.

La ferme Filomena produit actuellement 800 000 œufs / jour.

Créée en 2015, la ferme compte environ 400 employés.

A La Une: Construction

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X