Madagascar: Région Sofia - Le gouverneur lance une chasse à l'homme contre Jerison

L'histoire de Jerison rappelle celle d'un certain Remenabila, le "dahalo" qui était connu pour les actes de banditisme qu'il commettait. Il terrorisait le sud de l'île, notamment la région Androy et Anosy.

Aujourd'hui, un autre nom fait surface, celui de Jerison. Il est reconnu comme étant le chef du groupe et l'instigateur de tous les actes de banditisme dans la région Sofia, notamment les vols de bovidés. Il participe activement à ces crimes, mais serait également la pièce maîtresse des opérations de blanchiment d'argent des ventes illicites de bovidés de la localité. Ayant été informé, le gouverneur de la région Sofia a décidé de mener une opération de grande envergure contre ces criminels dans sa circonscription, avec des enquêtes menées à la base. Ces investigations ont permis d'identifier le criminel, Jerison.

Le gouverneur, à la fois un officier supérieur de la gendarmerie nationale, a décidé d'enquêter plus en profondeur sur cet individu. L'enquête est arrivée à la conclusion que Jerison était la cible à abattre afin de rétablir la sécurité dans la région. Le gouverneur a lancé son opération contre l'ennemi public n°1 en commençant par le contrôle de la situation et le recensement des bovins détenus par les éleveurs de la région. Plus d'une cinquantaine de bœufs ont pu être récupérés, la plupart impliquent le nom de Jerison.

Les victimes de cet individu ont manifesté leurs doléances et réclament justice. Le gouverneur a alors lancé une chasse à l'homme contre Jerison, ennemi de la société, qui doit être capturé mort ou vif. Un opérateur économique de la région, faisant partie des victimes de Jerison, a promis une prime de un million d'ariary à quiconque capturera cet homme. Reste à savoir si l'opération sera un succès ou non, étant donné le fait que Jerison fait partie des hommes les plus puissants de la région. Beaucoup hésiteront donc à le dénoncer. Pour preuve, il aurait encore eu la possibilité de subtiliser des zébus déjà mis en fourrière, suite à l'opération susmentionnée.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X