Madagascar: Football - Mondial 2022 - Vers un report des matches de juin

Plusieurs stades de différents pays n'ont pas obtenu d'homologation pour accueillir les premiers matches de qualifications du Mondial. La Confédération réfléchit à un possible report.

À cinq semaines du coup d'envoi des qualifications pour le Mondial, le continent fait face à un blocage. La situation est telle que la Confédération Africaine de Football se pencherait sérieusement sur un possible report des deux premières journées. Il s'agirait de glisser de juin vers septembre. La raison est simple.

Une vingtaine de pays ne disposent pas d'enceintes aux normes internationales à l'heure actuelle. Parmi eux figurent notamment le Sénégal, le Burkina Faso ou encore le Mali. Contrairement à Madagascar qui peut choisir entre Mahamasina et Barikadimy, ces nations seraient obligées de « délocaliser » leurs matches « à domicile ». Et ce, avec toutes les conséquences que cela implique, tant sur le plan logistique que sportif.

La prochaine réunion du comité exécutif de la CAF est prévue le samedi 15 mai, au Rwanda. L'ajournement de ces deux premières journées figurera à l'ordre du jour. Nous avons demandé un éclaircissement auprès de la Fédération Malgache de Football, pour en comprendre le pourquoi du comment: « On peut s'interroger pourquoi des infrastructures qui étaient homologuées auparavant, ne le sont plus aujourd'hui. En fait, la CAF communique là-dessus depuis plusieurs mois. Elle a informé toutes ses associations membres sur la nécessité de rafraîchir leurs stades ».

Au goût du jour Les exigences de la confédération concernent plusieurs aspects. La remise en état de la pelouse pour assurer une qualité optimale ou encore l'installation de caméras de surveillance pour assurer la sécurité, à titre exemple. Plusieurs sites devaient ainsi être remis au goût du jour. Ce qui n'a pas été fait. D'où ce problème d'homologation.

Un report conviendrait particulièrement à Madagascar. Comme tout le monde le sait, les Barea ont un nouveau sélectionneur, en la personne d'Éric Rabesandratana. Nommé le week-end dernier, il ne dispose « que » d'un mois pour prendre en mains la sélection, avant les confrontations avec le Bénin et la Tanzanie. Or, si les deux premières journées des qualifications sont déplacées en septembre, Rabé disposera de plus de temps pour se préparer à ces échéances.

Pour mieux connaître ses joueurs, pour établir une relation de confiance et pour développer son idée de jeu. À quelque chose malheur est bon comme on dit.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X