Tunisie: Les débris de la fusée chinoise ont traversé pour la quatrième fois, la Tunisie

La société astronomique de Tunisie (SAT) a pu détecter jeudi, à 4h42 min, visuellement et photographiquement, les débris de la fusée chinoise CZ-5B, lors de son passage pour la 4e fois, dans le ciel de la Tunisie.

Elle a prévu que cet engin, dont les autorités chinoises ont perdu le contrôle après sa mise sur l'orbite de la station Chang'e, sera détruit complètement lorsque il sera attiré par l'atmosphère terrestre, entre le 8 et 9 mai 2021.

La société a indiqué sur sa page facebook, que les données de suivi ont montré la rotation de la fusée sur elle-même selon un axe incliné, toutes les 4 secondes, ce qui fait changer sa luminosité de manière régulière et prouve une perte totale de contrôle sur cet engin. SAT a, également, fait savoir que « la station chinoise Chang'e était passée dans le ciel tunisien, 11 minutes avant que les débris de la fusée ne passent sur une trajectoire fixe ».

Cet engin a été lancé le 29 avril 2021 par la Chine depuis la ville de Wenchang, dans la province chinoise de Hainan. Celui-ci avait pour but de placer le module « Tianhe » en orbite, dans le cadre de la construction de la station spatiale chinoise » CSS » (qui doit être achevée fin 2022). Dès le 30 avril 2021, des mises en garde ont été lancées contre le risque d'une retombée « incontrôlée » de la fusée. Pour les dégâts que pourraient produire les débris de cet engin, le plus probable serait la tombée du premier étage du lanceur dans un endroit inhabité, comme les océans, qui recouvrent 70 % de la surface de la Terre, indique le site spécialisé « Space ». « La probabilité qu'un individu soit touché par un débris spatial est extrêmement faible, elle est d'une chance sur plusieurs milliers de milliards », selon la même source.

Plus de: La Presse

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X