Angola: L'INAD enlève plus de 400 engins explosifs à Mbanza Kongo

Mbanza Kongo (Angola) — Quatre cent quinze engins explosifs non explosés ont été enlevés au cours des 21 derniers jours dans la ville de Mbanza Kongo, province de Zaire, par le Département provincial de l'Institut national de déminage (INAD).

C'est ce qu'a informé mercredi, à la presse, le chef du département provincial de l'INAD, David Sapalalo Ndué, soulignant que la collecte de ce matériel est le résultat d'un travail de routine effectué dans le centre et la périphérie de la ville de Mbanza. Kongo.

Il a expliqué que lesdites engins non explosées, entre projectiles et munitions de différents calibres, ont été collectées à proximité des installations du Service des enquêtes criminelles (SIC) et de l'Ecole supérieure de Mbanza Kongo.

«Cette zone a abrité, lors du conflit armé, une unité militaire des dissoutes Forces armées populaires de libération de l'Angola (FAPLA). D'où l'existence, encore, de certains artefacts de guerre », a-t-il expliqué.

Il a indiqué qu'une superficie totale de 10.751 mètres carrés avait été «nettoyée», appelant la population à collaborer avec les autorités, dénonçant tout champ avec des engins explosifs présumés.

Dans l'entre-temps, David Ndué s'est dit préoccupé par les accidents de mines qui se produisent chaque année dans la province de Zaire, faisant des morts.

En novembre de l'année dernière, un mortier B10 avait été enlevé dans une zone habitée du quartier Martins Kidito, à la périphérie de la ville de Mbanza Kongo.

La ville de Mbanza Kongo suscite toujours des inquiétudes quant à la prévalence des munitions non explosées, bien que des travaux de prospection aient déjà été effectués.

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X