Gabon: Covid-19 - La mise en garde des automobilistes sur l'utilisation abusive des autorisations de circuler

Les ministères de l'Intérieur et de la Défense nationale ont communiqué conjointement pour mettre en garde la population sur l'utilisation abusive des autorisations de circuler et au phénomène de "clandos" circulant au-delà des heures du couvre-feu.

La pandémie continue à sévir au Gabon d'où le maintien des mesures restrictives. Au regard du relâchement de certains, le gouvernement a, à travers un communiqué daté du 5 mai 2021, rappelé à chacun de respecter les mesures sanitaires qui visent à mieux lutter contre la pandémie.

En effet, les autorités déplorent le fait que beaucoup utilisent abusivement leur laisser-passer et qu'au fil des jours, il est constaté que des "clandos" circulent au-delà des heures recommandées. Face à cela, les indélicats s'exposent aux sanctions prévues par la loi. Ainsi, « les agents de force de Défense et de Sécurité ont été instruits pour assurer la mise en œuvre des mesures gouvernementales et sont invités à une plus grande rigueur lors des opérations de contrôle afin de limiter les mouvements des populations aux heures du couvre-feu ».

Pour venir à bout de ces comportements frauduleux, le gouvernement mettra dans les jours à venir « un nouveau format d'autorisation spéciale individuelle de circuler comportant un code QR qui sera authentifiable au check-point ».

Rappelons que depuis le début de la pandémie en mi-mars 2020, le Gabon totalise 23.311 personnes testées positives à la covid-19 avec 142 décès au compteur. Ces chiffres qui ne cessent de croitre devraient appeler chacun à se responsabiliser.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X