Sénégal: Sédhiou / Assemblée générale des adjoints au maire de la zone sud - La revalorisation de leur statut au centre de leurs préoccupations

Les adjoints au maire des collectivités territoriales des régions de Sédhiou, Kolda et de Ziguinchor se sont retrouvés en assemblée générale ordinaire hier, mercredi 5 mai à Sédhiou aux fins de se concerter sur leur sort. Neuf recommandations majeures se sont dégagées à l'issue de cette rencontre orientée toutes vers la revalorisation de leur statut. Le relèvement de leurs indemnités, l'allocation des indemnités de session aux conseillers municipaux et une audience avec le président de la République sont inscrits en urgence de leur besoin.

L es adjoints au maire des collectivités territoriales de la zone Sud à savoir Sédhiou, Kolda et Ziguinchor n'en peuvent plus de subir une injustice dans le traitement qui leur est réservée dans le statut de leur fonction. «Nous avions à l'époque déposé notre mémorandum auprès de notre ministre de tutelle pour que cela soit acheminé vers le président de la République pensant nécessairement que ce document pourrait être pris en charge par le comité de dialogue national mais on a constaté en dernière analyse que cela n'est pas le cas. Nous nous sommes réunis afin d'exiger une audience avec le président de la République et de lui porter de vive voix nos revendications», a déclaré Ousmane Cissé l'adjoint au maire de la commune de Marsassoum et porte-parole du collectif des adjoints au maire de la zone Sud.

S'exprimant spécifiquement au sujet de leur statut jugé précaire, Ousmane Cissé fait observer que «pour améliorer les conditions de vie et d'existence des adjoints au maire dans le dispositif des collectivités territoriales, il faut d'abord penser à la revalorisation du statut de la fonction d'adjoint au maire en définissant son rôle, ses fonctions et ses attributions. Il s'agit fondamentalement du relèvement des indemnités mensuelles des adjoints au maire. La plupart ne reçoivent que 50.000F CFA encore que d'autres ne reçoivent même pas cela», se désole-t-il.

Et de poursuivre sur bien d'autres points non moins importants «l'allocation des indemnités de session aux conseillers municipaux est indispensable car les maires ne peuvent pas leur donner de transport parce que ce n'est pas inscrit dans les lignes budgétaires.

La prise en charge médicale de l'élu local dans le budget de la collectivité territoriale nous parait urgente surtout que la couverture médicale universelle tient à cœur le chef de l'Etat Macky Sall». Ce n'est pas tout car les adjoints au maire sont d'avis que «l'allocation d'une indemnité de retraite aux adjoints au maire et aux maires qui ont fait plus de deux mandats successifs de la même manière que cela se fait avec les parlementaires car, il y a des maires qui font plus de dix ans d'exercice. Nous sollicitons également la sécurisation des indemnités des adjoints au maire au niveau des fonds de dotation, de faire bénéficier des adjoints au maire des avantages comme l'obtention de passeport de service à défaut que ce soit des passeports diplomatiques», note Ousmane Cissé l'adjoint au maire de la commune de Marsassoum et porte-parole du collectif des adjoints au maire de la zone sud. Cela facilitera, selon eux, l'obtention des visas pour des missions à l'étranger.

Et enfin, ils tiennent à la mise en place d'une association des adjoints au maire à l'échelle nationale qui va être une instance de prise en charge de toutes leurs préoccupations. Mais en toute urgence, relèvent-ils avec insistance, c'est la diligence d'une audience avec le président de la République pour lui faire part de nos besoins et préoccupations fondamentales.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X