Sénégal: Secteur des telecommunications - 200 millions de dollars pour la gestion des infrastructures passives des opérateurs

Le Sénégal a signé une convention d'investissement de 200 millions de dollars avec l'opérateur d'infrastructures de télécommunications HELIOS TOWERS Sénégal.

«Le Ministre de l'Economie numérique et des Télécommunications, Yankhoba Diatara a procédé hier, mercredi 5 mai à la signature du cahier des charges suite à celle de l'arrêté portant autorisation d'opérateur d'infrastructure pour la société Hélios TOWERS», rapporte un communiqué en date d'hier, mercredi 5 mai.

Hélios TOWERS, est un opérateur de tours «Towers-co» qui va gérer les infrastructures passives des opérateurs de télécommunications et en construire de nouveaux pour les mettre en location. Présente en Tanzanie, au Ghana et en République démocratique du Congo, Hélios TOWERS compte entamer son déploiement sur le territoire national dans les semaines à venir avec un investissement de plus 200 millions de dollars.

Cette convention va permettre de créer plus de 1000 emplois. «La signature fait suite à la volonté du Chef de l'Etat, Son Excellence le Président de la République, Macky Sall d'offrir aux sénégalais, partout où ils se trouvent, un réseau de télécommunications de qualité, répondant aux normes et standards internationaux et à un coût très abordable, comme indiqué dans la Stratégie Sénégal numérique 2025 «SN 2025» notamment dans l'axe stratégique 1 relatif à un accès ouvert et abordable aux réseaux et services numériques», indique la source.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X