Sénégal: Renforcement du dialogue social, liberté de la presse, protection du métier de journaliste... - Macky Sall ordonne son gouvernement

En conseil des ministres hier, mercredi 5 mai, le Président de la République, Macky Sall a invité au renforcement du dialogue social dans le cadre des questions liées au climat social, la gestion et le suivi des affaires intérieures. «Le Chef de l'Etat souligne, l'urgence de renforcer le dialogue social dans la fonction publique, notamment dans les secteurs de l'éducation, de la santé et de l'enseignement supérieur, où il est indiqué l'urgence de la finalisation consensuelle des décrets d'application de la loi sur les universités publiques», rapporte le communiqué.

Selon le Chef de l'Etat, «le dialogue social demeure une méthode de travail du Gouvernement et saisit l'occasion pour féliciter le Haut Conseil du Dialogue social, au regard du travail remarquable accompli en vue d'asseoir dans l'anticipation et la conciliation, une culture de dialogue social au niveau de tous les secteurs de la vie économique et sociale» Il a ainsi rappelé «à chaque ministre sectoriel, l'impératif de rencontrer, au moins une fois par trimestre, les organisations syndicales de son département afin d'assurer la prise en charge optimale des revendications dans le respect des engagements de l'Etat et des équilibres budgétaires et financiers».

Macky Sall a également demandé «à chaque membre du Gouvernement, d'examiner avec diligence, en fonction de ses attributions, les points de revendication évoqués dans les cahiers de doléances, afin d'y apporter les réponses appropriées en relation avec le Ministre en charge du Travail». Il a demandé en particulier, au Ministre du Travail, en relation avec le Haut Conseil du Dialogue social, «de lui faire parvenir avant le 15 juin 2021, un plan national de renforcement du dialogue social».

Selon toujours le communiqué, «le Chef de l'Etat a indiqué l'impératif de faire du travail une valeur essentielle dans notre marche vers l'émergence et à ce titre, il a invité le Gouvernement à accentuer les efforts autour de l'amélioration de la productivité et du développement industriel du pays, mais également de la préservation des emplois, du travail décent et des droits des travailleurs». Non sans souligner «la nécessité de l'application effective de la convention nationale interprofessionnelle, ainsi que des conventions collectives signées (presse, nettoiement) ou à finaliser (agriculture, élevage, mines, etc.) pour davantage réguler les relations de travail»

Le Chef de l'Etat a aussi réitéré «son attachement à la protection sociale des travailleurs, notamment, ceux évoluant dans les secteurs particuliers (santé, nettoiement, hydrocarbures, mines, presse)». Sur ce, il a insisté sur «l'impératif de veiller à la liberté de la presse et à la protection du métier de journaliste et des autres professionnels relevant du Code de la Presse». Macky Sall a notamment invité «le Ministre du Travail, du Dialogue social et des Relations avec les Institutions, à finaliser avec le Patronat et les Centrales syndicales, le nouveau pacte de stabilité sociale et d'émergence économique (2021-2025)».

Sur la mobilité urbaine dans la Région de Dakar et de la modernisation du système de transport, le «Chef de l'Etat demande au Ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, de veiller à la levée de toutes les contraintes liées à l'exploitation commerciale du TER, au plus tard en novembre 2021», informe le document. Il ajoute : «Le Chef de l'Etat rappelle, au demeurant, l'impératif de la finalisation juridique, le 15 mai 2021, de la renégociation de la concession de l'Autoroute Dakar-Diamniadio-AIBD et des propositions d'entrée au Capital de la SECCA SA avec le gel jusqu'en 2025 des tarifs de péage sur cet axe». Macky Sall a ainsi indiqué «l'urgence de finaliser la régulation globale du secteur des Autoroutes».

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X