Afrique: Championnats d'Afrique de judo et congrès de l'Union africaine - Le Sénégal prêt à relever à un doublé défi

Initialement prévu au Maroc, le Sénégal va finalement accueillir du 18 au 25 mai prochains à Dakar-Arena de Diamniadio, le congrès de l'union africaine et la 42ème édition des championnats d'Afrique de judo seniors. A quelques jours de ce rendez-vous continental, la Fédération Sénégalaise de Judo et des Disciplines Associés (FSJDA) a profité du point de presse, organisé hier, mercredi 5 mai à la salle d'Amara Dabo, pour décliner l'ambition de réussir le pari de l'organisation

Dix ans après les dernières joutes, le Sénégal a de nouveau été désigné pour abriter la 42e édition des championnats d'Afrique de Judo senior et du congrès électif de l'instance continentale. L'union africaine de Judo a porté son choix sur le Sénégal suite au désistement du Maroc à cause de la pandémie Covid-19 mais aussi du rôle du pays de Teranga dans la lutte contre la pandémie. D'après le président de la FSJDA, Babacar Makhtar Wade qui faisait face à la presse, «le défi du Sénégal est grand». Sur ce, en tant qu'organisateur, il compte sur l'aide du ministère des Sport et du comité national sportif et olympique (CNOSS).

LE SENEGAL VEUT FAIRE LE PLEIN DE MEDAILLES

"Le Sénégal aura le budget nécessaire estimé à 80 millions de FCFA pour réussir le pari de l'organisation. Autre défi, le Sénégal va essayer, avec Mbagnick Ndiaye, double champion d'Afrique et ses coéquipiers de gagner le maximum de médailles possible. Le directeur des équipes nationales chargé de la préparation des athlètes en vue du championnat et des jeux olympiques donné l'état actuel de ses protégés", indique-t-il. "On est en regroupement au stade Léopold Sedar Senghor depuis un bon moment en vue de préparer les championnats d'Afrique qui étaient prévus au Maroc mais aussi des jeux olympiques. Les athlètes s'entraînent trois fois par jour et sont déterminés à franchir un palier important lors du championnat d'Afrique. Actuellement, on est 21 mais au finish, seuls 18 athlètes vont être retenus pour représenter le pays", souligne le président Wade, président de la FSJDA.

Toutefois, la Fédération a pris tous les dispositifs nécessaires pour réussir le pari de l'organisation qui attend le Sénégal dans moins de deux semaines. "On veut quand même que notre équipe nationale fasse un résultat meilleur que les autres années passées et l'objectif est de réussir le pari d'organisation et de pouvoir aussi gagner le maximum de médailles possible. L'événement se tenant à Dakar-Arena. On a pensé qu'il était plus simple de loger les délégations à Saly vu les embouteillages à Dakar. Dès à présent tous les réservations ont été faites, on a également calé avec nos prestataires chauffeurs et tout est en place", informe-t-il. Le patron du judo sénégalais se veut toutefois confiant et précise que les pays vont répondre à l'appel continental en vue des enjeux que cette 42ème édition du championnat d'Afrique édition. Il faut rappeler que cette compétition regroupe sont couplés au congrès électif de l'union africaine de judo.

238 ATHLETES ET UNE QUARANTAINE DE PAYS ATTENDUS

"Tous les pays veulent participer à l'élection parce que c'est un enjeu. Aujourd'hui, les candidats sont en train de battre campagne pour que les gens votent pour eux. Il y aura au moins 40 pays qui vont participer à cette compétition doublement. Donc, il y actuellement 238 athlètes qui sont officiellement inscrits pour participer à la ce championnat", relève-t-il. La fédération sénégalaise de judo compte tenir tous les dispositifs sanitaires nécessaires contre la pandémie de Covid-19. "L'aspect sanitaire est pris en compte parce qu'on est obligés d'appliquer le protocole de la fédération internationale de Judo. Déjà toutes délégations qui arrivent à partir de l'aéroport, sont acheminées à l'hôtel officiel où tout le monde est dépisté. Une fois le dépistage, on le met en quarantaine en attendant les résultats. On n'a pas trop le choix parce que le judo est un sport de contact et on ne peut pas prendre le risque de mélanger tous les athlètes à 6 semaines de la compétition. Dakar-Arena est très grand. C'est au moins un aspect sur lequel on est sûrs. Le public, n'aura pas de souci et on pourra respecter correctement les distanciations qui s'imposent", renseigne le président Babacar Makhtar Wade.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X