Afrique: Relations médias-entreprises - Une plateforme de facilitation pour l'Afrique

Clipse.me, créée en fin 2020, constitue une base de données avec les agences de communications et les journalistes pour la gestion des relations publiques en Afrique.

« Tous les professionnels de la communication qui mènent des campagnes de relations presse sur le continent africain sont régulièrement confrontés aux problématiques liées au manque de personnel qualifié ou encore l'absence de logiciels et solutions métiers ». Dixit Benjamin Mampuya, communicant basé en France. C'est donc pour palier à cette difficulté, qu'avec d'autres communicants, il a pensé à une solution « innovante et intuitive ». Clipse.me, une plateforme web qui aide les agences et professionnels de la communication en Afrique dans la réalisation de leurs campagnes RP est donc née en fin 2020.

Sa mission première, permettre la diffusion de communiqués et la sélection des journalistes parmi une base de plus 6000 contacts de médias africains et occidentaux. La solution intègre également un outil de veille pour suivre les retombées presse. « Clipse.me est né de la volonté d'améliorer les méthodes de travail. C'est une réelle valeur ajoutée en termes de gain de temps et de qualité de contacts et surtout d'augmentation de retombées médias », explique Benjamin Mampuya.

Selon les promoteurs, cette plateforme permet de rédiger un communiqué de presse bien structuré grâce à une ergonomie simple d'utilisation et intuitive. Autre atout de la plateforme, la possibilité de cibler les journalistes dans les 54 pays africains. En effet, dans la base de données, les journalistes sont classés par type de médias (agence de presse, presse écrite, radio, TV, Web), et par spécialités des journalistes : généraliste, politique, économie, santé, agriculture, environnement, énergie/matières premières, sport, culture, communication, éducation, etc. Pour les campagnes de communication à l'international, il est possible de sélectionner les journalistes des médias panafricains, les correspondants en Afrique des médias étrangers, mais aussi des journalistes des médias étrangers en dehors du continent, qui publient régulièrement des sujets sur l'actualité africaine. Le tout dans les quatre langues les plus parlées sur le continent (anglais, arabe, français et portugais).

Toutefois, la plateforme ne se contente pas de dispatcher ces informations brutes. Elle a également sur pied un mécanisme de veille permettant de s'assurer que les articles sont publiés dans les médias ciblés.

Par ailleurs, la plateforme se propose également d'accompagner les entreprises dans leur campagne de communications. Elle met ainsi à disposition de ses clients de nombreux conseils, dans l'élaboration de leur stratégie de relations médias. « D'autres innovations et partenariats sont en développement afin de compléter l'offre de Clipse.me », indiquent les promoteurs.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X