Ile Maurice: Diaspora - Un dernier débat avant le vote virtuel du week-end

Si le profil des circonscriptions de Maurice reste largement figé, comme le système électoral, la pression de la diaspora augmente depuis l'an dernier, dans le sillage des marches citoyennes. Quelques compatriotes mauriciens réunis au sein de la Mauritius Global Diaspora (dont Covilen Narsinghen et Vashist Parsunnoo, qui sont en Angleterre ; Abhirai Basennoo qui est en Inde ; Rubesh Pultoo et Loic Ahnee, qui sont en France ; Olivier Ramoojee, qui est en Pologne ; et Harsley) ont pris l'initiative de pousser vers un changement constitutionnel qui donnera le droit de vote aux Mauriciens éparpillés aux quatre coins du monde.

Dans ce sillage, un premier vote électronique aura lieu ce week-end (8 mai et 9 mai 2021) pour élire le parti qui serait le plus apte à diriger le pays. Cette «élection générale» virtuelle veut avant tout sensibiliser les politiciens sur la nécessité de permettre à la diaspora, qui compte environ 300 000 personnes, de participer au processus démocratique.

Après des politiciens, dont l'ancien PM Navin Ramgoolam, la Mauritius Global Diaspora accueille cette fois-ci des journalistes (actuels et anciens) qui sont avant tout des membres engagés de la société civile à différents niveaux : Jean-Claude de L'Estrac, ancien secrétaire général de la Commission de l'océan Indien et historien; Nad Sivaramen, Directeur des publications de La Sentinelle, journaliste et ancien membre engagé de la diaspora à Washington, DC; Sedley Assonne, ancien journaliste et poète engagé; et Zahirah Radha, ancien communicante au PMO et actuelle rédactrice en chef de Sunday Times. La discussion, qui se tiendra vendredi 7 mai (20:30-22:00) sera modérée par le légiste Covilen Narsinghen de Londres. Le but de cette conversation est de résumer les arguments mis en avant jusqu'ici et de dresser une voie d'avenir inclusive.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X