Ile Maurice: Accusée de meurtre, la Camerounaise a retrouvé sa liberté

Anita Michelle Nguefack Espe Ropa arrêté mardi dernier par la CID de Goodlands a recomparu en cour de Mapou, ce jeudi 6 mai. Elle a été octroyée la liberté conditionnelle après avoir fourni une caution de Rs 250 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 1 million.

Cette Camerounaise de 36 ans était en détention car elle est soupçonnée d'avoir tué son époux, un Polonais de 49 ans. Elle clame la légitime défense après que Rafal Tomasz Ropa, avait été retrouvé sans vie sur les paliers. Cette mère de deux filles, avait retenu les services de Me Zakir Mohamed.

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X