Maroc-Serbie - Des secteurs prometteurs pour un partenariat mutuellement bénéfique

Rabat — Le Maroc et la Serbie, qui entretiennent des relations politiques et diplomatiques distinguées, sont désormais tournés vers l'établissement d'un partenariat stratégique mutuellement bénéfique qui touche à des secteurs à forte valeur ajoutée.

A l'occasion de sa visite au Maroc dans le cadre de la célébration du 64è anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques entre les deux États, le ministre serbe des Affaires étrangères, Nikola Selakovic a justement souligné que son pays et le Royaume sont liés par l'histoire et par des relations politiques excellentes, relevant que cette excellence doit se répercuter sur la coopération économique.

"Il y a des questions concrètes sur lesquelles on doit travailler davantage" pour bien déterminer les secteurs et, partant, jeter les fondements d'une "véritable coopération qui soit durable", a indiqué le chef de la diplomatie serbe dans une interview accordée mercredi à M24, la chaîne d'information en continu de l'Agence Maghreb Arabe Presse (MAP).

Parmi les secteurs à fort potentiel, il a cité les domaines où la Serbie dispose de l'expertise et de l'expérience comme les nouvelles technologies et l'intelligence artificielle.

Les deux pays peuvent introduire cette technologie moderne dans des secteurs d'intérêt commun comme l'agriculture et l'industrie pharmaceutique, a indiqué M. Selakovic qui effectue une visite de travail au Maroc, premier déplacement dans un pays arabe et africain depuis sa nomination.

M. Selakovic a rappelé dans ce cadre la signature, à Rabat, de trois accords de partenariat dans divers domaines, qui vont favoriser l'échange de savoir-faire et d'expériences.

La signature de ces accords s'inscrit dans le cadre de la dynamique positive que connaissent les relations maroco-serbes ces dernières années sur les plans politique, économique et culturel.

Autre secteur qu'il faut explorer davantage dans le cadre des efforts visant le raffermissement des relations économiques bilatérales est celui du tourisme, a-t-il noté, plaidant en faveur du rapprochement entre les deux cultures et civilisations.

Il a dans ce sens appelé au rétablissement de vols directs entre Belgrade et Rabat ou encore avec Casablanca et Marrakech pour permettre un échange de visites entre les ressortissants des deux pays.

Évoquant la coopération en matière d'éducation et de recherche scientifique, le chef de la diplomatie serbe a indiqué que les responsables des universités des deux pays doivent se rencontrer et se réunir aussi avec les opérateurs économiques pour identifier de manière plus précise les domaines de coopération.

La coopération doit être ciblée et conditionnée par des résultats concrets, a-t-il insisté.

Cette même approche doit présider à la coopération culturelle, a dit le ministre, appelant à organiser des expositions aussi bien pour les artistes marocains que serbes, le but étant de favoriser une véritable synergie entre les intervenants.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X