Afrique: Christian Dorsan - « Lire, c'et trouver en l'autre sa part de soi-même »

interview

Christian Dorsan est romancier originaire de la France. Dans cet entretien, il nous révèle que les histoires de ses livres sont tissées à partir des diverses expériences de sa vie.

Qu'est-ce qui vous a motivé à devenir écrivain ?

J'ai toujours aimé transformer la réalité, parce qu'elle ne correspond jamais tout à fait à ce à quoi j'aspire. Pour être honnête, je suis un rêveur, j'aime me glisser dans la peau des autres et vivre leur vie. Mais regarder les autres ne suffit pas, il faut explorer leur intimité car c'est là où réside leur part de personnalité. Je me suis toujours méfié du vernis ou de l'image que renvoient les autres : qu'y a-t-il au-delà des apparences ? Qui se cache derrière un sourire, une tristesse, etc. Je suis resté un enfant qui pense qu'il y a toujours un secret que les grands nous cachent....

 La lecture de vos œuvres met en face d'un narrateur en quête d'identité, pourquoi ce choix ?

Actuellement, je travaille avec les éditions Vibration. J'ai publié dans cette maison d'édition deux romans intimistes : "Celui de nous deux qui part le premier" et "Boutique hôtel". La thématique est toujours la même : la recherche d'identité, trouver sa place que ce soit dans son environnement tout proche ou dans la société. Pour moi, la quête de soi est importante, savoir qui on est véritablement pour ne pas se tromper de voie, d'où ce questionnement permanent sur la connaissance intime de qui nous sommes. J'ai toujours été intéressé par cette problématique, sans jamais savoir pourquoi cela me tenait à cœur. Sans doute quelque chose à trouver sur moi en fouillant la vie de mes personnages.

Quel rêve poursuivez-vous derrière votre engagement littéraire ?

Je suis un éternel optimiste, je crois que l'humanité a un chemin à suivre, celui de s'émanciper de ses entraves quelles qu'elles soient. Je rêve d'un monde où on se positionnerait en tant qu'individu riche de sa personnalité et non comme une identité culturelle, religieuse, ou territoriale. La littérature permet de rencontrer des êtres différents, des hommes et des femmes vers qui nous n'irions jamais. L'auteur propose des rencontres de vie qui doivent enrichir ou qui doivent participer à répondre aux questionnements des lecteurs. Chaque vie est digne d'intérêt, et chaque vie apporte sa part d'universalité. Lire, c'est trouver en l'autre sa part de soi-même, c'est trouver ce qui unit. Oui, je rêve d'une future et belle humanité. Mon blog est http://taotesqui.over-blog.com/

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X