Congo-Brazzaville: Assainissement - La Congolaise des routes bloque Averda

Remplis de déchets ménagers, les camions à benne basculante d'Averda ne peuvent plus accéder au site de déchargement situé après le poste de péage de Lifoula où La Congolaise des routes (LCR) exige à leurs conducteurs le paiement des frais de passage.

La société chargée de ramassage des détritus se trouve ainsi dans une position inconfortable au regard de la saturation de ses aires de transit d'ordures ménagères. Une situation qui a des répercussions sur le système de ramassage des déchets ménagers dans la capitale.

Mercredi dernier, l'on a observé une colonne de sept véhicules benne d'Averda remplis de déchets qui n'a pas pu franchir le poste de péage de Lifoula.

« On nous demande de payer alors que notre convention ne le prévoit pas. En plus on a violenté et ravi le téléphone de l'un de nos chauffeurs ici au péage de Lifoula », a confié l'un des membres de l'équipe d'Averda.

Contacté sur les lieux, l'un des responsables du poste de péage de Lifoula n'a daigné répondre à nos questions prétextant qu'il revient à la direction de La Congolaise des routes d'éclairer la lanterne du public.

A en croire certains observateurs, les véhicules de ramassage d'ordures peuvent franchir le poste de péage vingt fois voire même plus par jour. Ces camions poids lourds prennent les détritus au site de Mpila pour aller les déverser à la grande décharge de Lifoula.

Au regard de la fréquence des véhicules, il ne serait pas facile pour la société Averda de s'acquitter des charges liées au poste de péage. Le gouvernement qui a signé une convention avec elle devrait intervenir auprès de LCR afin de trouver un modus vivendi.

Dans les quartiers de Brazzaville, les populations ne cessent d'incriminer Averda en cas de retard dans le ramassage des ordures. Quand les bacs sont débordés, ces dernières se permettent de jeter les détritus sur la chaussée, rétrécissant ainsi la voie ; ce qui provoque parfois les embouteillages sur certaines artères de la ville.

En cette période de lutte contre la pandémie de Covid-19, les populations devraient vivre dans un environnement salubre. Elles ne devraient pas cohabiter avec les tas d'immondices au risque de contracter les maladies liées à l'insalubrité.

Notons qu'en dehors du ramassage des détritus, Averda s'emploie également au curage des caniveaux et au nettoyage des chaussées des voiries urbaines.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X