Algérie: Coopération - Lancement officiel du projet de création d'un Conseil d'affaires algéro-mozambicain

Alger — Le projet de création d'un Conseil d'Affaires algéro-mozambicain a été lancé officiellement, lors d'une réunion en vidéoconférence, qui a regroupé les ambassadeurs et des chefs d'entreprises des deux pays.

Ont pris part à cette rencontre, organisée mercredi à l'initiative de l'ambassade d'Algérie au Mozambique, outre les deux ambassadeurs des deux pays, Mohamed Meziane et Carvalho Muaria, le président de la chambre de commerce du Mozambique, Juliao Dimande, le vice-président de la Chambre algérienne du commerce et de l'industrie (CACI), Lakhdar Madjene, et le directeur des relations internationales à la CACI, Abdelkarim Toudert.

Lors de cette rencontre, les discussions ont notamment porté sur la nécessité de créer un conseil d'affaires algéro-mozambicain et l'examen des projets d'investissement et de partenariat dans les secteurs de coopération potentielle, tels que l'agriculture, la pêche, les services, le tourisme, le transport, le pharmaceutique et le BTPH.

Pour la promotion de cette action diplomatique, M. Meziane a fait appel aux mesures préconisées tout récemment par le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, qui a fait état, d'une série de mesures visant à contribuer concrètement à la promotion de la diplomatie économique, dont notamment "la mise en place d'un réseau interactif des chargés d'affaires économiques et commerciales auprès de nos missions diplomatiques et consulaires à travers le monde", a précisé le communiqué.

Ces mesures s'inscrivent, selon la même source, dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations de la conférence nationale sur le Plan de relance socio-économique, présidée le 18 août dernier par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui avait souligné "l'impératif d'œuvrer à l'édification d'une économie nationale diversifiée à même de renforcer notre sécurité alimentaire et immuniser notre Nation contre la dépendance excessive au secteur des hydrocarbures".

Durant cette rencontre, l'ambassadeur d'Algérie au Mozambique a relevé la création d'un portail de la diplomatie économique sur le site électronique du ministère des Affaires étrangères.

Cette orientation, poursuit l'ambassadeur d'Algérie, traduit clairement la forte volonté du gouvernement et l'intérêt qu'il accorde à la consolidation des relations commerciales et économiques avec le Mozambique.

Tout en réitérant la nécessité du projet de création d'un Conseil d'affaires, l'ambassadeur du Mozambique en Algérie a fait remarquer qu'il s'agit de rester à l'écoute et au service des opérateurs économiques en matière d'information, de soutien et d'accompagnement.

Le vice-président de la CACI a affirmé, quant à lui, qu'il s'agit d'un projet naissant et qu'à ce titre, "il reviendra aux opérateurs de mettre à profit cet instrument qui est le leur pour jeter les bases d'un partenariat à partir d'informations fiables sur les opportunités d'affaires".

Evoquant l'urgence de ce projet, la convergence des idées et les efforts visant la promotion des échanges commerciaux bilatéraux, les participants ont décidé à l'unanimité de finaliser dans les meilleurs délais la mouture officielle de l'accord de création du Conseil d'Affaires algéro-mozambicain et d'inviter, compte tenu de la situation sanitaire liée à la pandémie, les ambassadeurs des deux pays a signé cet accord pour leurs pays respectifs par visioconférence le 17 mai en cours simultanément à Maputo et à Alger, en présence des responsables des deux chambres de commerce.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X