Burkina Faso: Construction de l'université Thomas Sankara Les populations affectées passent à la caisse

L'Université Thomas Sankara (UTS) a procédé, dans la matinée du 5 mai 2021, à l'indemnisation financière des populations affectées par le projet de construction de l'université dont le processus a démarré depuis 2016. Plus de 700 personnes, à terme, des propriétaires terriens, des acquéreurs et des exploitants passeront à la caisse de cette université.

396 propriétaires terriens, 365 acquéreurs, 90 exploitants passeront à la caisse de l'Université Thomas Sankara pour recevoir leurs indemnisations financières, pour avoir vu leurs terres expropriées et leurs biens subir des dommages dans la réalisation de cette université. Ce projet, réalisé à une vingtaine de kilomètres de la capitale, a été possible grâce aux 1 890 hectares appartenant à plus de 700 personnes. Sa réalisation a été un long processus dont cette phase est l'une des plus importantes alors que les cours ont déjà débuté dans cette université. Ces personnes affectées donc, ont commencé à recevoir leurs chèques à la caisse, le 5 mai dernier.

Parmi ces personnes affectées, figure le chef de village de Koada. C'est sur ses terres qu'est installée la grande partie de l'université. « Cela fait 8 ans que les négociations ont démarré. Je suis content que le processus ait abouti parce que je viens de recevoir mon chèque. L'indemnisation financière me convient car les champs, les bâtiments et toutes nos réalisations ont été payés », a relevé le chef de village de Koada. Pour ce dernier, c'est au bout d'âpres négociations qu'environ 13 villages ont été expropriés afin de construire l'Université Thomas Sankara et l'ensemble de ses projets annexes.

« Il a fallu une bonne dose de compréhension de ces populations pour consentir ce sacrifice »

Cette phase d'indemnisation financière des populations affectées par le projet de l'Université Thomas Sankara est la fin d'un processus qui a débuté en 2016, selon le président de cette université. « C'est une satisfaction d'avoir respecté les engagements du gouvernement», a d'emblée indiqué Ardjiouma Thiombiano, président de l'UTS. Quoi de plus normal, car « ces populations ont tout donné pour la construction de cette université ».

Pour avoir tout donné, ces populations ont été indemnisées avec environ 5 milliards de F CFA et les sommes vont de 26 000 à plus de 180 millions de F CFA, à en croire les premiers responsables de l'UTS. Au-delà de cette indemnisation financière, des populations affectées, plus de 300, ont bénéficié de parcelles dans la zone délimitée de l'université. Et ceux-ci ont déjà découvert leurs parcelles, du 17 au 31 mars 2021. Pourquoi cette indemnisation a-t-elle pris assez de temps ?« Parce que les questions d'indemnisation prennent du temps.

Après avoir recensé les personnes affectées par le projet et leurs biens, on s'est rendu compte qu'il y avait un déphasage entre ce qui a été déclaré en termes de superficie des champs et ce qui existe réellement sur le terrain. Il fallait donc rentrer dans une phase de négociations pour pouvoir stabiliser les superficies », a répondu Pr Ardjiouma Thiombiano.

A l'entendre, c'est après donc cette phase qui aura pris une année que l'évaluation financière a été entamée avec des modalités qui ont été étudiées et proposées aux populations. « Il a fallu une bonne dose de compréhension de ces populations pour consentir ce sacrifice », a-t-il reconnu.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Le Pays

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X