Afrique de l'Ouest: Bourse - Evolution contrastée des indices de la BRVM ce jeudi 6 mai

Les deux indices de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM) ont connu une évolution contrastée au terme de la journée de cotation de ce jeudi 6 mai 2021.

L'indice BRVM 10 (l'indice des 10 valeurs phares de la Bourse) a gagné 0,33% à 131,33 points contre 130,90 points la veille. En revanche, l'indice BRVM Composite a cédé 0,33% à 151,57 points contre 152,07 points la veille.

Cette évolution s'est répercutée sur la capitalisation boursière du marché des actions qui a enregistré une baisse de 0,33% à 4561,442 milliards de FCFA contre 4576,560 milliards de FCFA la veille. Celle du marché obligataire est aussi en repli de 0,03% à 6298,926 milliards FCFA contre 6300,906 milliards FCFA lors de la séance de cotation du mercredi 5 mai 2021.

La valeur totale des transactions est passée de 641,760 millions FCFA la veille à 686,287 millions FCFA, soit une augmentation de 44,527 millions FCFA.

Le TOP 5 des plus fortes hausses de cours est occupé respectivement par les valeurs suivantes : CROWN SIEM (plus 7,46% à 360 FCFA), SETAO Côte d'Ivoire (plus 7,37% à 510 FCFA), SITAB (plus 7,36% à 1.385 FCFA), NEI-CEDA (plus 7,27% à 295 FCFA) et Nestlé Côte d'Ivoire (plus 7,14% à 1.350 FCFA).

A contrario, le Flop 5 des plus fortes baisses de cours est respectivement occupé par les valeurs suivantes : Oragroup Togo (moins 7,49% à 3.765 FCFA), PALM Côte d'Ivoire (moins 7,39% à 4.070 FCFA), SAPH (moins 7,37% à 2.200 FCFA), Sucrivoire (moins 5,33% à 710 FCFA) et Uniwax Côte d'Ivoire (moins 4,55% à 1.050 FCFA).

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X