Sénégal: Covid-19 - Une étude montre l'impact de la covid sur les Fintechs

MicroSave Consulting (MSC), en partenariat avec la Mastercard Foundation, a présenté les résultats de ses études sur les répercussions de la Covid-19 sur les FinTechs au Sénégal.

En est ressorti que « sur tout le continent africain, les entreprises FinTech ont levé 320 millions de dollars de fonds depuis le début de l'année 2015 », révèle le communiqué de MicroSave consulting.

Toujours selon le communiqué, le Sénégal comptait 26 FinTechs en 2020 dont 17 spécialisés dans le paiement digital.

Par ailleurs, le nombre total d'opérations sur le continent à presque doublé en passant de 127 à 228 opérations en 2020.

En plus, MicroSave consulting note que « la croissance de l'écosystème a fait un bond de 60 % au cours des deux dernières années et le nombre de centres technologiques a doublé au cours des deux dernières années ».

Ainsi, il recommande d'apporter un soutien financier et non financier et de renforcer la collaboration entre les secteurs publics et privés afin de mieux protéger les Fintechs.

Dès lors, lorsque la covid s'est déclarée au Sénégal, les startups spécialisées dans la finance digitale ont été très touchées.

« Les FinTechs spécialisées dans l'épargne ont vu leur activité B2C (entreprise à consommateur) diminuer de manière significative, car leur clientèle est principalement composée de populations vulnérables, notamment des femmes qui ont moins accès aux services financiers formels. Elles ont connu des périodes de grâce temporaires, mais ont été confrontées à des problèmes de liquidités immédiates, les clients préférant garder leur argent avec eux », informe MicroSave consulting.

En définitive, il faut retenir que la pandémie aurait mis en évidence les nombreux défis auxquels font face les FinTechs : leurs besoins en liquidité mais aussi la réticence des gouvernements vis-à-vis d'elles, le défaut d'infrastructures ou encore d'éducation numérique.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X