Cote d'Ivoire: Man-Guiglo-Duekoué/Conducteurs d'engins à deux roues - Gendarmes et policiers sur le terrain pour imposer le respect du port du casque

La gendarmerie nationale, soutenue par la police nationale, a lancé depuis le 5 mai une vaste opération de contrôle des engins à deux roues, objet de nombreux accidents de la circulation. Cette opération s'inscrit dans le cadre de la lutte contre les accidents de la circulation engagée par le commandant supérieur de la gendarmerie, le général Alexandre Touré Apalo.

Les conducteurs d'engins à deux roues ont constaté que toutes les artères des villes de Man, Duékoué et Guiglo sont bouclées par les forces de gendarmerie et de police pour un contrôle des pièces des engins et plus particulièrement des casques.

À Man, au cours de cette opération, les officiers de la gendarmerie et de la police sensibilisent les usagers de la route. « Nous commençons uniquement sur le port obligatoire de casques. Celui qui n'a pas de casque, sa moto est mise en fourrière. Après le paiement de l'amende forfaitaire au Trésor public, et muni de ce reçu et de son casque, il pourra retirer sa moto à la préfecture de police », a expliqué le commandant Ouattara Ibrahima, chef de la compagnie de gendarmerie de Man.

Selon lui, la phase de la sensibilisation est finie. Place désormais à la la répression. Il s'agit, selon les explications de l'officier de gendarmerie, d'une opération permanente sur toute l'étendue du territoire national pour contraindre les usagers de la route à se mettre en règle pour leur propre sécurité.

À la préfecture de police, ce sont plus d'une centaine de motos qui sont mises en fourrière que les propriétaires venaient retirer progressivement.

À Guiglo, Bloléquin, Toulepleu et Duékoué, les hommes du chef d'escadron Abdoulaye Coulibaly, commandant de compagnie de gendarmerie de Guiglo, sont à la tâche. Plus de 500 contraventions ont été délivrées aux usagers non en règle depuis le début de l'opération.

Il faut rappeler que le colonel Edoh Kouakou Guillaume, commandant de la deuxième légion de gendarmerie territoriale de Daloa, a récemment sillonné le district des Montagnes pour sensibiliser les populations dans le cadre de la lutte contre les accidents de la circulation.

Il a, au nom du commandant supérieur de la gendarmerie, instruit les forces de défense et de sécurité à sensibiliser les populations au port obligatoire de casque, la mise en bon état des véhicules et des motos et la mise à jour des pièces afférentes aux engins. Les agents ont eu deux semaines pour mener la sensibilisation.

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X