Madagascar: Rechute Covid-19 - Les précautions doivent être doublées

Certaines personnes ayant contracté la Covid-19 continuent de ressentir des symptômes respiratoires, neurologiques ou de la simple fatigue après être guéries de la maladie.

« Lorsque j'étais infectée, tous les symptômes de la Covid-19 étaient présents mais le résultat du test que j'avais effectué était négatif. J'avais des courbatures. Puis j'avais des difficultés à respirer et à parler. Fin mars, mon état de santé s'était amélioré. Mon traitement à domicile avait été achevé. Cela avait duré deux semaines. Je pensais que j'étais tirée d'affaires mais ce n'était pas le cas. Je m'épuise facilement à chaque petit effort. », témoigne Mendrika ( nom d'emprunt) , une femme de 37 ans.

Les symptômes post Covid-19 sont nombreux. « Ces symptômes peuvent être un simple essoufflement, une légère oppression de la poitrine, un léger maux de tête, un trouble anxieux, un trouble du sommeil ou même une dépression. Des études sont en cours pour connaître la proportion des patients qui subissent ces effets à long terme, la durée de la persistance de ces symptômes et les raisons qui l'expliquent », énonce le Docteur Fanoela Andrianavosoa, médecin généraliste.

Plusieurs séquelles à court et à long termes ont été enregistrées. « Il existe plusieurs séquelles répertoriées sur plusieurs organes : à court terme, comme un déclin progressif de la fonction pulmonaire , mais aussi une sensibilité aux infections respiratoires. Il y a également la séquelle cardiaque, une insuffisance cardiaque ou même un infarctus. Le patient peu t avoir une séquelle rénale mais réversible. Et enfin la séquelle cérébrale puisque le coronavirus peut entraîner un AVC ou d'autres syndromes.

Redoubler de vigilance

A long terme, la Covid-19 entraîne une douleur musculaire, une douleur articulaire, une fatigue au moindre effort physique, une légère perte de mémoire ou une séquelle psychologique.

« La période de rémission diffère vraiment d'une personne à une autre. Certaines personnes se ré tablissent en quelques jours alors que d'autres prennent plusieurs mois », enchaîne le médecin. Il faut redoubler de vigilance « Les précautions sont simples et nous les connaissons déjà. Il suffit juste de les appliquer. Il faut veiller à la bonne ventilation des pièces, éviter les foules et les contacts étroits. Il faut également se laver les mains. L'important aussi c'est le port de masque. Les recommandations de confinement doivent être suivies à la lettre »,

Les patients doivent faire attention afin de ne pas faire une rechute. « Une nouvelle infection peut être plus grave que la première s'il y a eu des séquelles. Il y a un risque aussi de complication. Des complications mortelles comme un syndrome de détresse respiratoire aiguë, un choc septique, une thromboembolie ou une défaillance multi viscérale comme la lésion cardiaque, lésion foie, ou lésion au rein », conclut le médecin.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X