Madagascar: Industrie extractive - La hausse des cours du nickel, une bonne option pour Ambatovy

La reprise d'Ambatovy jouera en faveur de la relance économique (Q.Fj.07-05-Midi-Ambatovy3

Les cours mondiaux du nickel ne cessent de monter. Une bonne perspective pour Ambatovy qui est actuellement en pleine préparation de la reprise de ses activités.

Le phénomène a débuté au 4e trimestre 2020, où les cours du nickel s'établissaient à 15 950 USD la tonne, soit une hausse de 12,0 % par rapport au 3e trimestre 2020 et de 3,7 % par rapport au 4e trimestre 2019. En début d'année 2021, la hausse des cours s'accélère puisque les cours ont commencé à dépasser les 17 000 USD la tonne, atteignant même plus de 18 000 dollars. D'après les analystes du marché mondial du nickel, « cette flambée des prix s'explique principalement par les inquiétudes qu'ont les marchés vis-à-vis du niveau d'approvisionnement et de production des principaux producteurs mondiaux de minerai que sont la Nouvelle-Calédonie et les Philippines. En Nouvelle-Calédonie, notamment du fait du conflit autour de la reprise de l'usine du Sud de Vale qui est mise à l'arrêt, des blocages des approvisionnements de la SLN et des difficultés techniques de KNS (usine du Nord), les opérateurs sont loin d'atteindre leur capacité nominale. Aux Philippines, le gouvernement a ordonné l'arrêt de l'activité minière sur l'île de Tumbagan pour des causes environnementales. De même, les spéculateurs anticipent une hausse de la demande importante des véhicules électriques, utilisant des batteries lithium-ion ».

Nouveau souffle. Cette embellie du marché mondial du nickel impactera positivement sur le secteur minier malgache qui va connaître un nouveau souffle avec la reprise annoncée des activités pour Ambatovy. On rappelle que cette reprise d'Ambatovy a été annoncée en juillet 2020 par Sumitomo Corporation, son premier actionnaire. La plus grande société minière de Madagascar part avec une prévision de production de 3 000 tonnes de nickel sur les trois premiers mois. Cette reprise marquera en tout cas un nouveau départ pour le secteur minier malgache qui a été l'un des plus touchés par la crise sanitaire. Les statistiques font en effet état d'une décroissance de -53,2% en 2020. Selon les analyses « la reprise attendue de la production d'Ambatovy couplée avec la redynamisation des autres industries permettra de retrouver graduellement un dynamisme au niveau du secteur secondaire à Madagascar ». En somme, le secteur minier va retrouver sa position de porteur de croissance.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X