Madagascar: Trial - Sami Andria propose des cours

Avis aux amateurs de sensations fortes. La star du trial malgache, Sami Andria, de son vrai nom Samuel Andrianantenaina, poursuit la vulgarisation et la promotion du trial. C'est une discipline catégorisée dans les sports extrêmes.

Après des années consacrées au tournage des courts métrages des figures complexes à couper le souffle, comme dernièrement au bord de la falaise du lac Tritriva, un des sites touristiques les plus prisés dans la région Vakinankaratra, le rider spécialiste en trial a désormais décidé d'organiser des formations. «La formation se fera sous forme de cours particuliers en cette période de crise sanitaire et de confinement», indique, Sami Andria.

Les formations entrent dans le cadre des projets de l'école de trial de Madagascar initiée par Sami Andria. Il est accompagné par ses sponsors «Crewkers et Serious connection», fournisseurs des équipements et des vélos spécialisés dans la réalisation des projets.

Les cours sont ouverts à toutes les catégories d'âge, jeunes et adultes, passionnés du vélo et du sport extrême de trial, VTT ou BMX. «La première partie de la formation, qui dure cinq jours, servira de test de niveau et d'apprentissage des techniques de base avant de procéder aux techniques plus complexes, les bunny hop, le side hope, le transfert de roue,... », indique le moniteur formateur, Sami Andria.

Spectaculaire

Les frais de cours journalier sont fixés à 20 000 ariary et la location du vélo 20 000 ariary si l'intéressé n'en a pas. «C'est à l'issue de ces cinq jours d'évaluation que nous déterminerons le programme et la durée de la formation pour chaque élève», explique-t-il. La formation pourrait durer six mois, pouvant aller d' un ou deux ans.

«Comme c'est sous forme de cours particuliers, je peux me déplacer à Tana, à Antsirabe ou ailleurs et c'est la personne intéressée qui prend en charge les frais de déplacement», ajoute le moniteur. La société sponsor de l'école de trial à Madagascar avait déjà envoyé cinq vélos trial pour la réalisation du projet, «et si tout va bien, mon sponsor enverra prochainement un autre conteneur de vélos», confie Samuel Andrianantenaina.

Un vélo spécialisé au trial coûte une fortune, entre 800 (3 650 000 ariary) et 1000 euros (4 560 000 ariary). Dans la foulée, Sami poursuit toujours les tournages de films courts sur ses exploits spectaculaires dont le prochain grand projet sera le tournage sur la tour Orange à Ankorondrano ce mois de mai, mais il n'a pas voulu donner de date précise du tournage afin d'éviter l'attroupement de la foule.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X