Madagascar: Entrepreneuriat rural - L'État offre mille titres verts par région

Vingt-deux mille titres verts ont été octroyés à des jeunes entrepreneurs ruraux. La région Vakinankaratra a accueilli le lancement du projet présidentiel.

Un hectare et 39 millions d'ariary par bénéficiaire. Les meilleurs projets agricoles unissant à la fois l'agriculture et l'élevage peuvent gagner un hectare de terrain et des prêts pour démarrer les projets. Mille hectares par région, soit mille titres verts, ont été annoncés par le ministère de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche (MAEP) afin de promouvoir le secteur primaire.

Le lancement officiel du projet Titre vert s'est déroulé à Antsirabe en présence du président de la République, Andry Rajoelina, principal instigateur du projet. Et lui de rappeler pendant l'événement que les jeunes sont tout à fait capables de contribuer au développement rural et économique.

Et que ce projet Titre vert rejoint l'axe 6 et 9 du Velirano qui consiste à obtenir une autonomie alimentaire et du travail décent pour tous. « Il y a un an exactement, le président Andry Rajoelina avait annoncé le projet Titre vert et, aujourd'hui nous voilà en train de le rendre effectif. Avec le programme Fihariana, les gagnants peuvent utiliser un hectare de terrain et sont appuyés financièrement chacun à hauteur de 39 millions d'ariary » a expliqué Lucien Ranarivelo, ministre de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche. Les prêts sont remboursables dans une échéance de 36 mois et le terrain revient alors au porteur du projet.

Les projets concernent principalement l'exploitation de vaches laitières, l'élevage porcin ou de poulets de chair et l'agriculture. Les bénéficiaires peuvent construire leur propre habitation sur le terrain octroyé. Les communes d'Andranomanelatra et d'Antsoatany, dans la région Vakinankaratra, ont été choisies pour le projet Titre vert. Cent trente trois bénéficiaires vont exploiter ces terrains.

Se professionnaliser

« Le site d'Andranomanelatra a été choisi comme lieu d'emplacement du projet titre vert dans le Vakinankaratra. Tout simplement parce que c'est aussi le lieu d'implantation de Fifamanor, un organisme rattaché au ministère de l'Agriculture, de l'élevage et de la pêche (MAEP). Ceci, afin d'éviter tout litige foncier avec le privé. Les projets des jeunes entrepreneurs de la région seront réalisés sur un terrain domanial » a ajouté le ministre. Fifamanor, centre de recherche et de développement rural, a été indiqué être en pleine restructuration et accueillera entre autres le centre Agribusiness du projet Titre vert.

Les jeunes, en plus du terrain exploitable, ont bénéficié d'une formation sur les techniques d'entrepreneuriat. « Nous avons suivi des formations de mise à niveau et partons tous sur la même base » a témoigné Rebecca Randriamady, bénéficiaire.

Maheriniaina Andriamihafy, un autre bénéficiaire, a déjà aidé ses parents dans l'agriculture et l'élevage mais veut cette fois-ci, se professionnaliser en la matière. Il opte pour la filière vache laitière. « J'envisage de créer une petite unité de transformation des produits laitiers » livre-t-il. Vingt-deux mille titres verts sont ainsi promis par l'État pour de jeunes entrepreneurs du pays choisissant l'agriculture et l'élevage.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X