Madagascar: Exposition - Traveling subversif avec « Les ruelles de Tana »

Vernissage hier de l'exposition « Elakela-trano : les ruelles de Tana » (crédits photos : Plum'art)

L'exposition « Elakela-trano : les ruelles de Tana » de l'association Plum'art a ouvert ses portes hier et durera tout le mois à l'IKM à Antsahavola. Décidément, l'art pictural est parmi les plus épargnés par la situation sanitaire actuelle à Antananarivo par rapport aux autres formes d'expression comme la musique, le théâtre et bien d'autres. « Puisque nous avons l'habitude de voir sur les tableaux les places célèbres d'Antananarivo. Pour changer un peu, cette fois-ci, les membres vont représenter les ruelles de Tana », ont déjà annoncé en substance les organisateurs de cet évènement.

A travers le regard de ces jeunes artistes, assez prometteurs dans la conceptualisation thématique, les ruelles de la Ville des Mille sont d'une banalité perturbante. A travers les quelques tableaux exposés à l'IKM, le visiteur semble assister à un traveling grisé. Il fallait cette nouvelle génération pour décaper quelque peu l'immobilité presque souillante de cette ville. Ajoutée à cela, cette ambiance bicolore, « Tana » se révèle ici en ville prédateur, une ville des âmes perdues. Jusqu'au 31 mai, les installations d'« Elakela-trano : les ruelles de Tana » seront à l'IKM. Une exposition qui vaut le détour.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X