Madagascar: En attendant le démarrage de la campagne de vaccination

Madagascar est maintenant entré de plain-pied dans la réalisation de son projet de vaccination de la population. Il a fallu beaucoup d'atermoiements de la part du pouvoir pour que cela se réalise. La progression rapide de l'épidémie et les nombreuses contaminations suivies parfois par des centaines de décès ont poussé à cette décision d'entamer une campagne qui touchera une partie importante de la population.

Le vœu du ministère de la Santé est de voir le plus grand nombre de Malgaches en bénéficier. Le plan de cette opération a été dévoilé à la presse cette semaine, mais bien que la volonté soit là, on sent que sa réalisation ne sera pas aisée. Les personnes âgées, les diabétiques, le personnel de santé, les pompiers, les policiers et les gendarmes seront les premiers bénéficiaires.

Les autres catégories de la population suivront. On dit que 250 000 vaccins arriveront incessamment. Mais en attendant, l'épidémie continue de faire des ravages. Malgré une prise de conscience de plus en plus aiguë de la gravité de la maladie et le respect des gestes barrières, la contamination progresse. Le pays qui ne s'est pas encore remis des conséquences de la première vague de l'épidémie est en train de s'enfoncer lentement dans les difficultés.

La crise qui s'installe est économique et sociale. Le chef de l'État en est conscient et il est en train de pousser ses ministres à aller de l'avant. Il les a même avertis, en annonçant que les actions de chacun seraient évaluées. L'émission télévisée qui a eu lieu dimanche dernier en direct d'Iavoloha a été, en quelque sorte, un déclencheur et l'on verra si ce coup de semonce portera ses fruits. La vie nationale continue malgré cette deuxième vague.

L'ouverture de la session ordinaire des deux assemblées a eu lieu cette semaine, celle du parlement s'est faite par visioconférence, celle du Sénat s'est déroulée normalement au palais d'Anosikely. Le remplacement du sélectionneur national des Barea, Nicolas Dupuis, par Eric Rabesandratana a eu lieu sans drame, le premier ayant accepté sans rechigner son limogeage. Le nouvel entraîneur a du pain sur la planche et son premier objectif est de passer l'écueil des éliminatoires de la prochaine coupe du monde.

Sur le plan international, l'épidémie de Covid-19 continue bien évidemment à occuper les esprits. L'Inde, le Brésil et les Etats-Unis restent les pays les plus touchés par le virus. Les records de contamination sont atteints. Le pays d'Indira Gandhi ne connaît pas encore de régression de l'épidémie qui fait près de 4 000 morts par jour. Les aides des pays amis affluent et sont accueillies avec gratitude par les dirigeants. Mais c'est des Etats-Unis qu'est venue la nouvelle la plus réconfortante. Le président Joe Biden a pris la décision de la mise à disposition des brevets aux industries pharmaceutiques du monde entier. La demande en avait été faite par l'OMS et la satisfaction est grande en Afrique du Sud et en Inde, car ils ont toujours réclamé cette gratuité des brevets.

La vaccination, qui est une des solutions les plus adaptées pour freiner puis stopper définitivement l'épidémie de Covid-19, est en train de se mettre en place à Madagascar. Le démarrage de la campagne aura lieu incessamment, mais on espère qu'il se fera sans difficulté. On sent une envie mêlée de crainte chez bon nombre de Malgaches. Ces derniers se posent encore des questions sur les effets secondaires possibles du vaccin choisi. Le doute sera peut-être levé dès que les premiers bénéficiaires auront été rassurés.

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X