Madagascar: Mahitsy - Sept bandits armés frappent

Un gang armé a insufflé la terreur à Mahajija Mahitsy avant-hier tôt le matin. Munis de pistolets automatiques et de tout un arsenal d'armes blanches, sept malfaiteurs ont assailli un foyer en fracturant une porte. Prise au piège dans son propre foyer, la famille prise pour cible a été dépouillée de tous les objets de valeur à portée de la main.

D'après les préjudices déclarés à la brigade territoriale de la gendarmerie nationale à Mahitsy, saisie de l'affaire, la bande a dérobé une somme s'élevant à vingt mille ariary. Les voleurs ont dans la foulée fait main basse sur une tablette, deux ordinateurs portables, un équipement informatique complet, trois téléphones mobiles ainsi qu'un poste téléviseur à écran plat.

L'attaque a été perpétrée aux petites heures. Alors que les bandits avaient déjà quitté les lieux, les personnes qui en ont fait les frais ont tant bien que mal réussi à prévenir des personnes de leur entourage. Au lever du jour, aux alentours de 5h30, le beau-frère du chef de famille attaqué a passé un coup de téléphone à la brigade de la gendarmerie nationale à Mahitsy, l'informant qu'un acte de banditisme venait d'être commis à Mahajija.

Arrestation

D'emblée, des éléments de patrouille, dirigés par l'adjoint du commandant de la brigade se sont dépêchés sur place. En passant au peigne fin les environs, ils ont découvert des indices leur permettant de traquer les malfaiteurs. Ayant retrouvé sur les lieux une chaussure ainsi qu'un couteau appartenant aux malfaiteurs, le chef d'éléments a décidé de faire appel à la brigade cynophile de la gendarmerie nationale à Ivato.

Déployé dans les endroits par où étaient passés les malfaiteurs, un chien pisteur a pris en défaut un habitant des environs. Le flair du chien policier a conduit jusqu'à son domicile, situé à environ un kilomètre de la maison attaquée.

Le suspect a été du coup arrêté et placé en garde à vue à la brigade territoriale de Mahitsy. Depuis la journée d'avant-hier, les gendarmes ont mis sur la sellette ce riverain afin de remonter de fil en aiguille jusqu'à ses complices. Jusqu'à hier, aucune autre prise sur cette affaire n'a été signalée et les objets subtilisés étaient toujours introuvables. Les investigations se poursuivent.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X