Cote d'Ivoire: Bras de fer entre les autorités et les dirigeants d'auto-écoles

Les directeurs d'auto-écoles n'enverront pas de candidats pour passer le permis de conduire tant qu'ils n'auront pas de précisions sur les modalités de l'examen.

Ce jeudi, l'Union nationale des auto-écoles de Côte d'Ivoire s'est réunie en assemblée générale, car depuis deux semaines, les inspecteurs chargés de faire passer l'examen sont suspendus. Une décision du gouvernement qui souhaite lutter contre la fraude et la corruption, alors que le pays fait face à un nombre important d'accidents. En attendant, ce sont des gendarmes qui doivent faire passer les examens aux candidats.

Il faut qu'on sache sur quelles bases nos candidats seront examinés ! Les gendarmes qui vont les examiner, on ne sait pas quelles sont les questions qu'ils peuvent poser à nos candidats. Il y a plusieurs facteurs et on n'a pas été consultés. Il faut associer tous les acteurs pour voir ce qui ne marche pas, ce qui ne va pas. Nous sommes prêts à accompagner l'État de Côte d'Ivoire, en donnant des renforcements de capacité à ces conducteurs qui sont sur nos routes, mais il y a encore des véhicules qui passent qui devraient être retirés de la circulation.

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X