Congo-Kinshasa: Assemblée nationale - La proposition de loi portant création de l'Ordre national des géologues reçue et envoyée à la PAJ et environnement

Un débat vif s'était invité lors de la plénière de jeudi 6 mai 2021, au sein de la Chambre basse du parlement. La proposition de loi portant création, organisation et fonctionnement de l'Ordre national des géologues, initiée par Garry Sakata Moke Tawab, a été passée au peigne fin par l'assemblée plénière.

Après la présentation de l'économie générale de ladite proposition par son initiateur, plusieurs députés, en marge du débat général, ont loué l'initiative de leur collègue qui tombe à point nommé. A les en croire, il est aujourd'hui, plus qu'important, que la RDC puisse posséder comme les autres pays un Ordre national des géologues. A l'issue du débat, la plénière a jugé recevable cette matière qui a été aussitôt transmise à la commission PAJ et la commission Environnement pour toilettage.

Lors du débat général de cette matière, deux tendances diamétralement opposées ont présenté des arguments sur l'opportunité ou pas de la proposition Sakata. La première a soutenu la création de l'Ordre des médecins. Tan dis que l'autre a fait savoir que les géologues font partie de l'Ordre des ingénieurs, d'où il n'y aucune opportunité. Cet argumentaire a été balayé par le Député Garry Sakata. « La géologie est une profession distincte tandis que l'ingénierie c'est vaste », a-t-il déclaré. Faisant aussi la différence entre l'Ordre national des médecins et celui des infirmiers.

Après que la plénière ait jugée recevable la proposition de loi portant création de l'Ordre national des géologues, son initiateur Garry Sakata a exprimé sa satisfaction. «Nous travaillons pour la République, nous voulons le développement du pays, nous devons passer par des réformes, moi je considère cette proposition de loi comme étant une réforme allant dans le sens d'aider à l'accroissement des recettes du budget ainsi qu'à la traçabilité de nos minerais ou les autres ressources naturelles, parce que les géologues jouent un rôle très important dans l'exploitation ou dans les études de faisabilité qui conduisent aux différents permis dans le domaine minier», fait-il savoir.

Parlant de l'opportune de cette proposition de loi, le Député national Fabrice Bandenonga n'a pas manqué de jeter les fleurs sur cette initiative quant à cette opportunité. «Se référant à d'autres pays qui exploitent aussi les mines chez eux, ce n'est pas une mauvaise loi quant à son opportunité, d'autant plus qu'il est important qu'on organise les géologues pour que nous puissions finalement arriver à certifier nos réserves mais aussi à éviter que les charlatans puissent faire ce qu'ils veulent de ce secteur», a précisé l'élu de Djugu.

Pour rappel, après la proclamation de l'état de siège le mardi 3 mai par le Président de la République, l'heure était maintenant à la mobilisation générale. Pour ce faire, Christophe Mboso, Président de la Chambre basse du Parlement a saisi l'occasion de la plénière du jeudi 6 mai, consacrée à l'examen de la proposition de loi portant organisation et fonctionnement de l'Ordre des géologues en RDC pour lancer un message de soutien aux éléments des FARDC.

A cet effet, le speaker de l'Assemblée nationale a prononcé un discours d'indéfectible soutien aux mesures présidentielles portant sur l'état de siège dans les provinces de l'Ituri et du Nord-Kivu. C'est également un soutien aux vaillants éléments FARDC qui se battent jour et nuit sur le front. Mboso en a profité pour appeler le peuple à l'unité derrière les Forces armées de la République démocratique du Congo pour une victoire finale sur 140 groupes de pillards, barbares et criminels qui endeuillent la partie Est du pays depuis plus de deux décennies.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X