Cameroun: Dédicace - thérapie au féminin

Un collectif d'écrivaines a dévoilé le 30 avril dernier à Yaoundé deux recueils de poèmes et de nouvelles.

Des problématiques qui jalonnent une vie de femme. Le tout contenu dans deux ouvrages : un recueil de poèmes intitulé : « Mon corps & moi » et un recueil de nouvelles à deux thématiques : « La violence n'est pas que physique » et « Être une femme en zone de guerre ». Ces œuvres rédigées par des plumes féminines ont été présentées le 30 avril dernier au cours d'une cérémonie de dédicace à Yaoundé.

C'était sous l'égide des Editions Adinkra en collaboration avec le Collectif Adinkra Femmes. Ces deux ouvrages sont issus de l'appel à textes lancé par le Collectif Adinkra Femmes en octobre 2019. Celui-ci a vu la participation de près de 200 femmes originaires d'une dizaine de pays à travers le monde. Sur les problématiques abordées, il est question de réalités, d'aventures de la femme africaine du 21e Siècle. Un son de cloche inclusif qui donne l'opportunité à toutes les femmes de donner leur propre regard sur leur histoire.

Selon l'une des co-autrices, Armelle Touko, présidente du Collectif Adinkra Femmes, les femmes africaines portent en elles, des siècles de violences. L'histoire, la tradition, la culture sont entachées sur des générations, de considérations, de rites et d'actes qui ont visé à déposséder les femmes de leur humanité et parfois même à les anéantir. Et ce, jusqu'à nos jours encore à travers les violences physiques, sexuelles, psychologiques, morales, culturelles, etc. Face à ces diverses formes d'abus, la femme africaine a quasiment toujours gardé le silence. Un silence culturalisé et érigé en modèle, dont l'une des principales séquelles est la naissance des traumatismes de tout genre.

Le collectif Adinkra Femmes a pour ambition de redonner à la femme son expression. Ces deux ouvrages sont donc d'après Armelle Touko, les expressions de diverses formes qui permettront à la femme de se découvrir, de se retrouver, de s'apprivoiser, de guérir, de se renouveler, de se construire et de lutter pour ses propres intérêts. « C'est une écriture thérapeutique. Ce sont des problématiques qu'elles rencontrent depuis leur enfance qui sont racontées dans ce livre. Un livre dans lequel toutes les femmes se retrouvent », a indiqué la co-autrice des deux ouvrages.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X