Maroc: Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge - Pour une action solidaire en temps de crise sanitaire

Genève — Crise sanitaire majeure mettant en péril l'économie mondiale et bouleversant la vie de tout un chacun, la pandémie de Covid-19 a été aussi l'occasion pour la communauté internationale de prendre la pleine mesure du caractère crucial de la coopération efficace, de l'action humanitaire, et de l'engagement collectif pour protéger les populations les plus vulnérables contre le Covid-19.

Présentes sur tous les fronts, en étant au cœur des conflits armés, des catastrophes naturelles et autres situations d'urgences, plusieurs organisations internationales s'emploient aux quatre coins du globe à offrir leurs secours aux populations sinistrées et à alléger leurs souffrances, à travers leurs réseaux des millions de personnes, toutes guidées par les mêmes principes de volontariat, de solidiarité et d'entraide.

Au service des catégories et personnes les plus vulnérables à travers le monde depuis des décennies, la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR) est en première ligne dans cette crise sanitaire sans précédent. Depuis 70 ans, le 8 mai marque la Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui est une occasion pour rendre hommage au travail et à l'engagement de plus de 13 millions de volontaires à travers le monde.

Cette journée correspond au jour anniversaire d'Henry Dunant, fondateur de la Croix-Rouge, promoteur des premières Conventions de Genève pour les blessés de guerre et premier Prix Nobel de la paix. Il y a 150 ans, il a été le premier à formuler les Principes fondamentaux qui aujourd'hui encore guident l'action de la Croix-Rouge et la Fédération: Humanité, impartialité, neutralité, indépendance, volontariat, unité et universalité.

Le 8 mai est aussi l'occasion de rappeler l'importance du droit international humanitaire, qui vise à protéger la vie et la dignité humaine pendant les conflits armés, ainsi qu'à prévenir et à atténuer les souffrances causées par la guerre.

Cette année encore, les activités des Sociétés nationales de la Fédération se concentrent sur la lutte contre la pandémie de coronavirus qui a creusé les inégalités, fragilisé les populations les plus vulnérables et mis à mal les structures sanitaires et sociales.

Avec des dizaines de millions de volontaires dans 190 Sociétés Nationales, la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge se présente comme étant « la plus grande organisation humanitaire au monde ». « Nous agissons ensemble avant, pendant et après les catastrophes et les urgences relatives à la santé pour répondre aux besoins des plus vulnérables et pour améliorer leur vie. Nous disposons cette aide sans distinction de nationalité, de race, de religion, de classe ou d'opinions politiques », précise la Fédération sur son site Internet.

« Nous sommes engagés, dans ce monde changeant, à sauver des vies et changer des mentalités », précise-t-elle.

Dans le contexte de l'actuelle pandémie, la FICR a lancé en 2021 un plan pour aider à vacciner 500 millions de personnes d'ici la fin de l'année. « L'accélérateur Covax pour un accès équitable ne garantit pas que les doses arrivent jusque dans les zones les plus reculées », a affirmé à la presse le président de la Fédération Francesco Rocca.

La FICR, qui rassemble des millions de volontaires, a été durement affectée par la pandémie. «Nous avons perdu des milliers» de personnes et des dizaines de milliers ont été contaminées, a ajouté Francesco Rocca.

En outre, la Fédération et ses membres ont assisté plus de 100 millions de personnes sur l'accès à l'eau et l'assainissement. Plus de 8,5 millions de personnes ont été aidées sur la santé mentale. Et plus de 79 millions ont reçu de la nourriture ou du matériel, affirme le président.

« Nous avons besoin de nouvelles solutions audacieuses - à la fois dans les lois internationales et nationales - pour éviter les mêmes erreurs. Celles-ci doivent inclure un engagement ferme en faveur de la préparation à tous les niveaux de la société, y compris au niveau communautaire, et un accès équitable aux tests, aux vaccins et aux traitements pour tous les plus exposés », avait souligné Jagan Chapagain, secrétaire général de la Fédération, en réaction au lancement d'un traité international sur les pandémies.

« Nous devons également veiller à ce que le personnel sanitaire et d'urgence et les bénévoles soient soutenus pour fonctionner en toute sécurité afin de fournir une aide vitale et d'accéder aux communautés dans le besoin», a-t-il ajouté.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X