Maroc: Affaire du dénommé Brahim Ghali - Une ONG espagnole dénonce "le silence et l'ambiguïté" de l'exécutif ibérique

Las Palmas — Le Forum canario-sahraoui, une association espagnole qui regroupe des citoyens du Sahara marocain et des Îles Canaries, a dénoncé le « le silence et l'ambiguïté » dont fait montre le gouvernement espagnol depuis le déclenchement de l'affaire du dénommé Brahim Ghali, le chef des milices du polisario qui a été admis en catimini dans un hôpital à Logrono sous une fausse identité algérienne.

« Cette attitude qui manque de transparence a des répercussions, non seulement sur les relations avec notre voisin le Maroc, mais aussi sur l'image que donne l'Espagne à l'étranger, en accordant l'asile à un individu dont l'implication dans des violations des droits de l'homme est suffisamment prouvée, et dont nombre de ses victimes sont de nationalité espagnole», souligne l'ONG dans un communiqué publié vendredi.

En plus, ajoute la même source, les arguments avancés par le gouvernement espagnol pour accueillir le dénommé Brahim Ghali, à savoir des « raisons humanitaires », sont dénués de tout fondement, déplorant l'attitude des autorités espagnoles qui refusent de fournir des informations sur l'état de santé de ce criminel.

Compte tenu de la manière dont le chef des séparatistes est entré en Espagne et pour éviter qu'il utilise le même "modus operandi" pour quitter le pays, le Forum canario-sahraoui demande « instamment que le dénommé Brahim Ghali soit placé sous une stricte surveillance policière » pour ne pas échapper à la justice.

Tout en réitérant son engagement dans la défense de toutes les victimes, espagnoles et marocaines, des atrocités commises par le polisario, l'ONG espagnole se félicite des différentes plaintes déposées contre le dénommé Brahim Ghali, appelant la justice à accélérer les démarches pour que ce criminel réponde de ses actes.

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X