Burkina Faso: Pazanni - Le gouvernement attribue le terrain litigieux à la communauté musulmane

« Depuis octobre 2020, une crise née de la démolition d'un édifice religieux à Pazanni situé dans l'arrondissement 09 de la commune de Ouagadougou, suite à l'exécution d'une décision de justice, affecte le climat social. A l'origine entre deux individus, la crise a par la suite eu des répercussions au sein de la population.

Cette situation a emmené le gouvernement à prendre des mesures conservatoires à l'effet de préserver la paix et la cohésion sociale.

L'évolution de la crise ayant permis au gouvernement de mieux cerner les circonstances dans lesquelles celle-ci a éclaté et les enjeux qui l'entourent, le gouvernement décide de ce qui suit :

-l'expropriation du terrain litigieux pour cause d'utilité publique ;

-l'attribution dudit terrain à la Fédération des Associations Islamiques du Burkina Faso (FAIB) à l'effet de permettre la réalisation de toute infrastructure ou toute activité en faveur de la communauté islamique ;

-la cession d'un autre terrain à Monsieur OUEDRAOGO Jacques, attributaire légal du terrain litigieux, en guise de compensation.

-Le gouvernement appelle chaque burkinabè au respect strict de la législation et de la règlementation en matière foncière quel que soit le motif invoqué.

Par ailleurs, il appelle à la retenue et à la responsabilité individuelle de chacun afin que la paix et la cohésion sociale soient préservées en toute circonstance. »

Ouagadougou, le 06 mai 2021

Pengdwendé Clément SAWADOGO

Grand Officier de l'Ordre de l'Etalon

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X